image
image
image

Votre IP : 54.162.218.214
Dernier ajout : 22 septembre
Visiteurs connectés : 16

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Mouillages et ports côte eolienne > Côte Eolienne/Mardaliç Adasi

Rubrique : Mouillages et ports côte eolienne

__________________________________________________________________________________________________________________

Côte Eolienne/Mardaliç AdasiVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Juillet 2013, (màj Juillet 2013) par : Collectif Salacia   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Cet article est géolocalisé.

Turquie côte Eolienne Mardaliç adasi

Imray-Rod-Heikell / Turquie/côte Eolienne/Mardaliç

Edition française 2001
http://www.4-oceans.com/guide-imray...
http://www.imray.com/Publications/I...

  • Aucune erreur constatée
  • Lacune de mise à jour :
    • Tous les feux de la côte turque sont équipés de balises AtoN (transpondeurs AIS)
    • une facétie Rodélienne (de Rod Heikell)

Approche

  • Clair sans aucun problème
  • La côte et les îles sont franches
  • Sur la côte deux mouillages de beau temps
    • Denizköy, et Nardilere Limani, mal protégés du meltem et ouverts à la houle
    • A cinq milles dans l’Est, Candarli offrira un excellent mouillage sécurisé

Mandaliç (carte Google Earth décembre 20&à) vérifié par l’auteur en 2012

  • Groupe d’île dont la principale Kizkulesi, offre deux piètres mouillages ouverts l’ouest. Il faudra s’enfoncer beaucoup et passer des amarres à terre
  • Pourquoi Rod Heikell est il le seul a appeler cette île “Mardaliç”, alors que tout le monde la nomme “Kizkulesi” ??? Il s’agit d’une facétie au deuxième degré, dont il est friand… En effet, dans sa description de l’île, il parle d’une tour la dominant, textuellement :
    • Mardaliç adasi est facilement identifiable, par une grande tour à son sommet. Si quelqu’un peut grimper à cette tour et découvrir quelque chose à son sujet, je le remercie de me le communiquer….
    • Alors en grattant un peu on trouve probablement l’explication d’une ‘’private joke’’ : en turc, Kizculesi, cette tour qui intrigue tant Rod Heikell, se traduit par « Tour de la jeune fille »…
    • Je suis curieux de savoir quelle version donnera Lucinda Heikell la femme de Rod qui édite le version 2013 du guide…

Clearance

  • Rien et aucun contrôle

    Général
  • rien, sauf une tour énigmatique…

Michel Laorana juillet 2013

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

2 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 12 juillet 2013 20:19, par yoruk écrire     UP Animateur

    Alors cette tour énigmatique... là voilà en photo jointe...(çà date de l’an dernier)
    Si quelques un d’entre vous passent pas là... merci d’aller voir... et de nous tenir au courant des phantasme de Rod Heikell...
    Michel

    JPEG

    Répondre à ce message

  • 17 juillet 2013 17:54, par Peio écrire     UP

    Quelques petites précisions sur Mardaliç :

    On peut, la nuit en été, y essuyer de très forts vents d’Est qui doivent être à mon idée le pendant du vent du Nord qui souffle aussi de nuit (et fort) sur Eski Foça.

    Aussi, je recommanderais le mouillage Nord de l’île de Mardaliç dans la mesure où le mouillage Sud a des fonds qui descendent rapidement vers l’ouest (on atteint plus de 20 m de fond à l’aplomb de la petite pointe rocheuse qui sépare les deux mouillages) . Un dérapage de l’ancre dans ce mouillage Sud pourrait donc être fatal par fort vent d’Est. Et, encore une fois, nous avons essuyé de nuit à deux reprises de très fortes rafales d’Est (jusqu’à 35 Kn) à cet endroit, alors que l’après-midi et la soirée avaient été extrêmement tranquilles.

    Au contraire, le mouillage Nord a un fond de sable presque plat qui remonte doucement vers le fond de la baie (où il passe sous les 2m). On peut mouiller dans 3m d’eau en plein milieu et ça tient très bien avec 20 à 30m de chaîne, même sous les fortes rafales dont je parlais plus haut. Faire attention au haut fond rocheux qui barre le Nord de l’entrée de ce mouillage Nord : il y a vraiment très peu d’eau au-dessus des rochers.

    L’autre solution est de porter un solide bout à terre dans le mouillage Sud, en veillant bien à ce que le bateau soit positionné sur un axe Est-Ouest et jamais Nord-Sud ou approchant.

    Pour ce qui est de la tour, j’ai bien bien peur que son mystère reste entier : nous avons tenté d’y monter, mais à mi-chemin le terrain devient impraticable avec une végétation très dense de buissons épineux. Si des courageux veulent quand même tenter le coup, qu’ils se munissent de machettes ou de coupe-coupes :-)

    Peio
    Haize Egoa

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales