image
image
image

Votre IP : 54.162.94.15
Dernier ajout : 26 juin
Visiteurs connectés : 243

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Electronique, instruments -forum- > Divers > datalogger USB : premières réactions

Rubrique : Divers

__________________________________________________________________________________________________________________

datalogger USB : premières réactionsVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Juillet 2012, (màj Juillet 2012) par : yvesD   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Ce sujet mérite un article à lui tout seul mais d’autres sont beaucoup plus compétent que moi pour en parler.

Résumé : Sans doute développé pour suivre et valider les conditions de transports d’équipements onéreux, un datalogger est un boitier électronique autonome capable de capter et enregistrer automatiquement une ou plusieurs valeurs (tension, température ambiante, humidité relative, pression, accélération/choc, etc ...), généralement à un rythme régulier (toute les secondes, minutes, heures, ...) dans une mémoire (flash) de taille limitée (autour de 32768 échantillons) et de restituer ces échantillons lorsqu’il est connecté à un logiciel informatique (généralement PC, XP & Co) par un connecteur USB. Il ressemble d’ailleurs furieusement à une clef USB un peu plus grosse (presque 10cm de long dans certain cas, presque 3cm de diamètre, une centaine de gramme) et un peu plus cher (son prix tourne autour de 50 à 150 euro). Certains affichent aussi la dernière valeur captée.
Il est le plus souvent alimenté par une pile au lithium (format AA/2, comme une LR6 deux fois moins longue) d’une durée de vie efficace de l’ordre de l’année.
On peut supposer - vue l’étendue du marché du transport - que les fondeurs de puce silicium sont maintenant peu nombreux et que les multiples marques diffèrent surtout par l’étiquette et peut-être par le logiciel.

Autour de nous, sur ce forum, il est utilisé par certain pour suivre les bons fonctionnements (ou pas) des réfrigérateurs, des batteries ou des système automatique d’entretien de batterie par panneau solaire).
C’est d’ailleurs par eux que j’ai eu connaissance du fournisseur Lascar(j’y ai acquis le capteur de tension EL-USB-3, 80€ dont 10€ de port chez RS) et qu’en fouinant j’ai trouvé la production chinois CEM (dont un capteur température, humidité relative, pression atmosphèrique, 65€ chez Selectronic)

L’utilisation de ces deux modèles là est assez triviale mais très imprégné de son marché natif (suivi de transport) du coup soit on capture (« pendant le transport ») soit on sauvegarde sur un PC ’« une fois arrivé à bon port »), et quand on a sauvegardé on perd tout ce qui est sur le capteur, automatiquement.
Ceci interdit pratiquement de les utiliser comme instrument de mesure avec log au fil de l’eau dans un même fichier (et avec affichage de l’historique, par exemple pour simuler un barographe électronique, pour remplacer mon vieux baromètre enregistreur Latitude, maintenant défuncté) )

Et on est pas à l’abris de petits désagréments dans le logiciel, souvent baclés sur un coin de table. Ainsi le P+T+Hr de CEM ne peut être reinitialisé ou relancé que s’il est utilisé sur le même port USB du PC que celui à partir duquel il a été mis en route ou configuré. Ca fleure bon l’informatoque à 2 sous et la qualité de service de transporteurs.

Mais bon, je pourrai surveiller l’auto-décharge compensée par panneau solaire de mes chères (si !) batteries tubulaires, ainsi que l’humidité au cours de l’hivernage sous bâche (ou la température de mes batteries en phase d’absorption), et c’est déjà ça.

Et maintenant, laissons causer les experts : autres marques, retour d’expérience, ...

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

3 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 8 juillet 2012 09:22, par Négofol écrire     UP Animateur

    Petit appareil très utile, qui vient bien du transport : les premiers que j’ai vu étaient joints à des palettes de tissu préimprégné époxy pour la fabrication de pièces composites, qui doivent être transportés et stockés à - 20 °C au moins : c’était vers 1999 ;
    J’utilise notamment ce type de matériel (Lascar)depuis des années pour suivre l’humidité relative dans mes maisons ou bateaux en période d’inoccupation : on apprend beaucoup de choses (voir mon article sur l’humidité en hivernage.
    Un autre modèle plus récent présente la particularité d’avoir un affichage des valeurs mesurées (voir photo).
    Il se trouve sous diverses marques, notamment chez Conrad, vers 80 Euros.
    En allant dans les gammes professionnelles, on trouve des appareils qui se raccordent à un réseau Ethernet et permettent la lecture et l’alimentation à distance, en plus de l’enregistrement local, mais les prix sont plutôt 300-400 Euros....

    JPEG

    Répondre à ce message

  • 16 octobre 2012 18:13, par yvesD écrire     UP Animateur

    Infos utiles uniquement pour les possesseurs du CEM

    Rien à dire sur le lascar qui surveille mes batteries et mon panneau solaire en mon absence
    .
    Par contre sur le CEM Weather datalogger dont j’avais dit qu’il fallait toujours le brancher sur la prise USB ou il a été reconnu la première fois pour pouvoir le configurer (pour downloader n’importe quelle prise convient), je dois ajouter sa propension a se bloquer.

    Rien de très grave : il ne fait plus rien et n’est plus reconnu par le logiciel de config et download (c’est le critère). Il suffit alors de déposer-reposer la pile et ça repart sans histoire. Pas à l’honneur de l’endroit ou le codeur a appris à programmer.
    Rappel : pour déposer la pile il faut lire la doc ou dévisser la capsule amovible d’un coté de l’appareil puis presser la languette noire juste en arrière du bouton jaune tout en tentant de séparer les deux parties, la pile 1/2 AA est alors visible.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright des logiciels, charte graphique, et images du bandeau supérieur : reproduction interdite sauf autorisation de reproduction de Robert Schirrer