image
image
image

Votre IP : 107.23.129.77
Dernier ajout : 23 mai
Visiteurs connectés : 14

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Turquie > Côte Eolienne > côte Eolienne/Aliaga à Yenifoça

Rubrique : Côte Eolienne

__________________________________________________________________________________________________________________

côte Eolienne/Aliaga à YenifoçaVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Juillet 2013, (màj 15 avril) par : Collectif Salacia   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Cet article étant géolocalisé localement, validez OK ci-dessous convient.

Turquie côte Eolienne de Aliaga à Yenifoça

Pour suivre ce lien vers PTP

Imray-Rod-Heikell / Turquie/côte Eolienne/Aliaga à Yenifoça

Guide imray en français
Guide Imray, en anglais, pour la Turquie et Chypre
Mises à jour Imray en anglais

  • Tous les feux de la côte turque sont équipés de balises AtoN (transpondeurs AIS)
  • L’accès aux données NAVTEX par le web, comporte des risques, ceux de la qualité de la connexion 3G ou wifi… La sécurité est bien sûr d’y accéder par un récepteur NAVTEX dédié… mais vous serez limité à ce seul usage

Approche

  • WP d’approche pour Yenifoça : 38° 45’ 02.780 N 026° 50’ 35.058 E
  • Il ne faut pas approcher, cette zone industrielle.
    • Nombreux secteurs interdits
    • Nombreux bateaux en attente de déchargement au terminal pétrolier, ou pour la casse de bateaux du cap Ilica Burnu.
    • veiller aux écueils débordant la pointe NW de la baie de Yenifoça, dont un rocher donné comme émergent par l’amirauté britannique, serait en fait juste immergé… Veiller aussi à deux écueil sur la ligne des 20 mètres sur l’autre face (NE) des passes fermant la baie.

La zone industrielle (carte Google Earth janvier 2012)

  • Zone industrielle dédiée à la casse des bateaux, mais surtout au service du giga terminal pétrolier… Il en faut pour faire tourner nos moteurs diesel…
  • 4 sites
    • Aliaga, complètement dédié à l’industrie pétrolifère, offre un avantage pour nos bateaux, il peut servir d’abri en cas de très mauvais temps
    • La zone de mise à la ferraille, aussitôt à l’Est d’Aliaga. Néanmoins, spectacle phénoménal et totalement atypique… La zone est interdite au mouillage
    • Nemrut Limani, le pendant d’Aliaga de l’autre côté de la péninsule d’Ilica Burnu, impraticable pour nos bateaux
    • La baie de Yenifoça, plus agréable, touristique en diable. Le petit port au Sud Est de la baie, donné comme utilisable avec précaution par Rod Heikell, ne l’est probablement pas, même protégé par un petit contre épi récent, il reste ouvert au ressac. Dans la baie, au NW, Rod Heikell indique un mouillage forain, dont il faudra vérifier qu’il est bien protégé des vents dominants, qu’il donne de NW à SW… Or on rencontre surtout du NE, la nuit et le matin dans cette région, vents pouvant être violents…

Mise à jour avril 2019

  • Une nouvelle marina est bientôt disponible sur Yenifoça.
  • Installée au nord de l’ancien port de pêche, elle devrait permettre d’ajouter 300 places aux 100 existantes
  • Comme d’habitude en Turquie, les ports et marinas sont construits par l’état puis concédé par bail à des exploitants privés. C’est ce qu’il faudra surveiller pour connaître le nom du futur exploitant

en attendant, voir cette vidéo :

Clearance

  • Rien, et aucun contrôle

Général

  • Le golfe de Candarli, est peu fréquenté, par les yachts, on comprend vite pourquoi… Pourtant, l’opportunité de Yenifoça devrait intéresser les plaisanciers d’Izmir, forts dépourvus au fond de leur golfe pollué
  • Bonnes possibilité d’approvisionnement à Yenifoça
  • On est loin cependant de l’aéroport, sauf par navette maritime vers la rive nord du golfe d’Izmir
  • C’est aussi une halte intéressante coupant la longue route depuis Cesme (en réalité Chios) vers Ayvalik (en réalité Lesbos)

En final, cette vidéo sur le fameux chantier de déconstruction navale du cap Ilica Burnu (pensez à mettre du son)

Michel Laorana juillet 2013/avril 2019

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

1 Message

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales