image
image
image

Votre IP : 23.20.129.162
Dernier ajout : 23 novembre
Visiteurs connectés : 20

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > L’électricité à bord -forum- > Alternateurs > Alternateur de ligne d’arbre

Rubrique : Alternateurs

__________________________________________________________________________________________________________________

Alternateur de ligne d’arbre Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié Juin 2014, (màj Juin 2014) par : Gilliat  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Bonjour à tous,

A tous les férus d’électricité de ce forum, je soumets une petit problème qui survient sur mon installation. Je viens d’installer un alternateur de ligne d’arbre, le classique Valéo 510837. Par ailleurs, mon installation est aussi composée de 300 W de panneaux solaires avec régulateur BlueSolar MPPT et d’une éolienne D400 avec son régulateur. Les batteries sont des 8PzS600 de capacité environ 500 Ah.

Lors du premier essai de l’aternateur, il a bien fonctionné pendant 1 à 2 heures : production confirmée par le moniteur BMV600, l’alternateur chauffait « normalement » et faisait un léger bruit indiquant qu’il y avait bien un contre couple (ma courroie n’est pas tout à fait assez tendue).

Puis soudainement, plus rien, ça s’est produit quand l’éolienne ou le panneau solaire se sont mis à produire eux aussi. Il me semble, mais je ne sais pas le confirmer, que le régulateur de l’aternateur est grillé. Les batteries étant chargées au max, la production des PS approche souvent les 15 V. Est-ce ça qui est fatal pour l’alternateur ?

Certains d’entre vous ont-ils connu ce genre de problème ? Avez-vous des solutions ou des commentaires là-dessus ?

Je vous remercie de vos lumières.

Cordialement,
JF

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

30 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 2 juin 2014 12:31, par tilikum écrire     UP

    Bonjour,

    Puis soudainement, plus rien, ça s’est produit quand l’éolienne ou le panneau solaire se sont mis à produire eux aussi. Il me semble, mais je ne sais pas le confirmer, que le régulateur de l’aternateur est grillé. Les batteries étant chargées au max, la production des PS approche souvent les 15 V. Est-ce ça qui est fatal pour l’alternateur ?

    Si par exemple la régulation de l’alternateur est réglée à 14 volts et celle du solaire à 15 volts, la batterie étant presque chargée, il est normal que l’alternateur arête de produire, normalement sans inconvénients pour son régulateur.

    Avez-vous vérifié à nouveau la production de l’alternateur le lendemain avant que le soleil ne brille ?

    _/)

    Répondre à ce message

    • Bonjour tilikum,

      En effet, j’ai vérifié, il n’y a plus de production par l’alternateur depuis l’anomalie que j’ai exposé.
      Mais je suis pratiquement convaincu que le régulateur est HS. Qu’est-ce qui me conduit à conclure ça : le voyant monté en serie avec le commut d’excitation (D+) ne s’allume plus alternateur à l’arrêt, lorsque ce commut est enclenché, il n’y a pas la moindre consommation (vu à l’ampèremètre de bord) or l’excitation doit bien consommer quelques centaines de mA, et j’ai vérifié (voltmètre) que le 12 V arrive bien sur la broche D+.

      Si j’ai raison à propos de ce régulateur (14V, 25 A), je souhaiterais savoir s’il peut être endommagé par d’autres sources produisant jusqu’à 15 V, et si on peut se protéger de ça sans dégrader la production par l’alternateur.

      Cordialement,
      JF

      Répondre à ce message

      • Mais je suis pratiquement convaincu que le régulateur est HS. Qu’est-ce qui me conduit à conclure ça : le voyant monté en serie avec le commut d’excitation (D+) ne s’allume plus alternateur à l’arrêt, lorsque ce commut est enclenché, il n’y a pas la moindre consommation (vu à l’ampèremètre de bord) or l’excitation doit bien consommer quelques centaines de mA, et j’ai vérifié (voltmètre) que le 12 V arrive bien sur la broche D+.

        Bien que ce ne soit pas impossible, je serais vraiment surpris qu’un régulateur grille en ayant « vu » du 15 volts... c’est courant lorsque on modifie une régulation par exemple pour compenser la chute de tension d’un répartiteur à diodes.

        Par contre, ce qui peut griller à 15 volts, c’est l’ampoule témoin !

        La consommation de l’excitation de l’alternateur à l’arrêt est exactement celle de l’ampoule... ensuite, c’est l’alternateur qui fourni la puissance par ses diodes auxiliaires.

        _/)

        Répondre à ce message

      • « le voyant monté en serie avec le commut d’excitation (D+) ne s’allume plus alternateur à l’arrêt »

        4 possibilités :

        • pas d’arrivée 12V sur l’entrée du voyant
        • ampoule du voyant grillée
        • bobinage de l’alternateur grillé (ou une connexion rompue dans l’alternateur)
        • régulateur HS

        ... au choix !

        Répondre à ce message

        • Parmi vos 4 options Robert, j’en élimine deux : quand je débranche la cosse D+ et que je fais contact avec le B-, le témoin s’allume. Il ne reste plus que : régulateur HS ou bobinage interrompu.
          Pour préciser, le ’témoin’ est une led (avec sa résistance à l’intérieur), j’ai ajouté en parallèle une résistance de 60omhs pour reconstituer une impédance d’ampoule de 3 - 5 W.

          Je vais racheter un régulateur, mais je ne voudrais pas en acheter une palette entière si je dois le griller à chaque usage de l’alternateur. D’où ma farouche envie de trouver une cause à mon problème.

          En tous cas, merci pour vos contributions.
          JF.

          Répondre à ce message

        • 2 juin 2014 18:52, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

          Il reste une cinquième possibilité, assez contournée, mais qui m’a heurté récemment : c’est un alternateur qui à besoin d’un +12V sur son B+ pour prendre en compte l’EXC (D+) externe au démarrage du moteur. C’est un feature diabolique qui permet de protéger l’alternateur contre les équipiers sauvages qui démarrent sans fermer le robinet qui relie la production de l’alternateur (B+ donc) à la batterie. Voir le très long http://www.plaisance-pratique.com/c...

          Oui, je sais, ça a marché une fois chez toi, mais dans ces descriptions d’alternateur trop intelligent il y a écrit « may not fire on » et non « will not fire on » (aimantation résiduelle/rémanente).
          Bien sur, si le B+ ne peut en aucun cas être déconnecté du + des batteries, par ex par qchose de très intelligent, là on se perd en conjectures.

          A toute fin utile, câblage en place et à l’arrêt mais contact mis, je mesurerai la tension aux borne du B+ puis du D+. Pour ce D+ si trouve 0V ... c’est pas normal. Si tu trouve 12V, c’est pas normal non plus, tu devrai trouver les 3 à 6V (juste un exemple) qui restent après être passé par la lampe témoin qu sert aussi à limiter le courant.
          Pour le B+, si je ne trouvais pas de 12V (autour de), j’irai y coller un 12V temporaire grâce à piquage volant. Si ça se met à produire ;-) sinon retour à la liste avec tes observations.

          Répondre à ce message

          • 2 juin 2014 19:02, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

            le voyant monté en serie avec le commut d’excitation (D+) ne s’allume plus alternateur à l’arrêt

            Dans le mal qui m’a frappé (voir ci-dessus) ma lampe témoin ne s’allumait pas tant que je ne forçait pas, au moins temporairement, du 12V sur le B+ . Alors seulement le D+ débitait et sa tension tombait au alentour de 3 volts et la lampe témoin s’allumait brièvement pour s’éteindre ensuite dès que l’alternateur produisait (c.a.d dès que le D+ remontait à 12V avec le courant produit en interne)

            Répondre à ce message

          • Lors des mesures effectuées, je relève : B+ = tension des batteries (en ce moment précis 13,28 V, je suis au port et ma consommation est modeste). Ce B+ est connecté au plus du parc servitude via un inter coupe circuit bi-polaire fermé et 2 fusibles 50 A.
            Sur le D+, cosse débranchée, je relève la même chose, normal, le courant est nul, donc on voit la tension de la source qui est le + servitude. Cosse rebranchée sur la borne D+ de l’alternateur : idem, et l’ampèremètre confirme que le courant est nul dans ce cas aussi, d’où ma conclusion que le régulateur a un souci.

            Répondre à ce message

  • 3 juin 2014 08:55, par Gilliat écrire     UP  image

    L’un d’entre vous saurait-il si on peut mettre un régulateur autre (un 15 V par exemple).

    J’ai l’air de faire une fixation sur ces « 15 V », mais je livre à votre sagacité un phénomène que je ne sais pas expliquer, et que j’ai constaté avant de mettre en service l’alternateur :
    . essai d’excitation un matin (tôt) où les batteries sont à 12,8 V (environ), sans soleil, sans vent : le témoin s’allume effectivement,
    . essai d’excitation le soir où les batteries sont à 100% aprés une journée de soleil (souvent 14,2 V et parfois jusqu’à 14,8 V), le témoin ne s’allume pas.

    Et puis encore un autre phénomème tout aussi obscur : lors du premier essai d’alternateur, lorsqu’il produisait, j’ai coupé l’excitation (afin de vérifier s’il y avait auto excitation aprés amorçage), eh bien, ça a allumé le témoin ...

    Si ça vous inspire des commentaires ...
    Merci à vous.

    Répondre à ce message

    • J’ai l’air de faire une fixation sur ces « 15 V », mais je livre à votre sagacité un phénomène que je ne sais pas expliquer, et que j’ai constaté avant de mettre en service l’alternateur :
      . essai d’excitation un matin (tôt) où les batteries sont à 12,8 V (environ), sans soleil, sans vent : le témoin s’allume effectivement,
      . essai d’excitation le soir où les batteries sont à 100% aprés une journée de soleil (souvent 14,2 V et parfois jusqu’à 14,8 V), le témoin ne s’allume pas

      Et puis encore un autre phénomème tout aussi obscur : lors du premier essai d’alternateur, lorsqu’il produisait, j’ai coupé l’excitation (afin de vérifier s’il y avait auto excitation aprés amorçage), eh bien, ça a allumé le témoin ...
      .

      Il faudrait avoir un schéma de cet alternateur, et du branchement du régulateur qu’il contient. Car le constat pourrait être logique selon la façon dont le régulateur fonctionne.

      Répondre à ce message

      • Est-ce celui-ci ? C’est bien l’alternateur en question.
        Source du document : article pdf publié sur le site hisse-et-oh.com

        Répondre à ce message

        • Ici un schéma classique actuellement : http://www.forum-auto.com/uploads/2...

          On voit qu’il y a dans le régulateur des « circuits de contrôle et de sécurité » destinés à éviter de détruire l’alternateur lorsque la charge est trop faible ou trop forte, et/ou lorsque la tension de batterie est trop faible ou trop forte.

          Quand la batterie est à 15V il est possible que le circuit de contrôle empêche toute excitation de l’alternateur et désactive le voyant de charge pour ne pas donner la fausse information que l’alternateur ne fonctionne pas si le voyant était allumé.

          Le lien complet est ici (Posté le 20-02-2005 à 21:58:07, Schéma d’alternateur avec régulateur interne) : http://www.forum-auto.com/pole-tech...

          Répondre à ce message

        • 3 juin 2014 12:02, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

          Le pdf me laisse perplexe : le régulateur n’a que 3 fils :

          • son 0V de référence, bien sur (ici D-)
          • l’excitation externe pour amorçage (ici D+), relié à la lampe témoin et qu’il fait s’éteindre en charge
          • l’un des charbons du rotor (ici DF, F comme Field j’imagine)

          J’ai bien compris que, en plus des sécurités, la principale fonction du régulateur est de moduler le courant ou l’intensité injecté dans le rotor par DF en fonction de l’état de charge de la batterie telle qu’observée sur B+. Mais ici le régulateur ne voit pas le courant/tension produit en sortie des 6 diodes de puissance (B+).
          Du coup, j’imagine mal que ces trois fils suffisent, mais je ne suis pas expert.

          PS : relire l’article de jp sur les alternateurs pour les diverses notations des D+ D- B+ B- et autres W

          Répondre à ce message

          • Le Pdf est un assemblage un peu hétéroclite de documents divers trouvés sur le web montrés hors contexte, avec des commentaires divers surajoutés, ce qui rend le tout un peu aléatoire :-/

            Répondre à ce message

            • Absolument ! Et je l’ai précisé dans mon message, la photo de l’altermateur ne laisse pas de doute, c’est bien le Valéo 510837, mais qu’en est-il du schéma du régulateur ?
              Cependant, il me semble avoir capté sur le net que le régulateur 9RC7054 possède bien une régulation par le moins. ça peut peut-être expliquer (@YvesD) que la référence de régulation soit prise sur D+ ?

              Répondre à ce message

              • Cependant, il me semble avoir capté sur le net que le régulateur 9RC7054 possède bien une régulation par le moins. ça peut peut-être expliquer (@YvesD) que la référence de régulation soit prise sur D+ ?

                Sauf erreur, la majorité des alternateurs standards ont une régulation par le « - ».

                La présence de 3 fils (« - », « + », inducteur) est bien suffisante pour réguler l’alternateur, c’est vrai quel que soit le mode de régulation, par le « + » ou par le « - ».

                Le 4ème fil (s’il y en a un : « W ») est pour le compte tour.

                JPEG

                Répondre à ce message

                • 3 juin 2014 16:57, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

                  A l’époque ou j’envisageai d’installer un régulateur externe (le PDAR de Sterling) j’avais compris, je crois, ces deux modes de régulation, par le + ou par le -, ce dernier majoritaire en Europe (et due à un constructeur allemand d’après Tilikum). Au final j’ai mis un booster d’alternateur, A2B, plus simple d’installation (et plus cher)

                  Mon interrogation disparait si mon interprétation de la figure 105 du pdf est correcte. Sur cette figure on voit la sortie du rotor (le courant produit, encore alternatif) déboucher d’une part sur les 6 diodes de puissance et d’autre part sur les 3 diodes (le « triolet » de l’auteur) qui ne redressent qu’un alternance sur 2 pour fournir le continu que le régulateur modulera et injectera dans le rotor.

                  Mon interprétation sujette à approbation est la suivante : la tension moyennée prise à la sortie du triolet (le D+) est suffisement représentative de la tension qu’on applique aux bornes de la batterie par le B+
                  Le régulateur peut donc sans faire n’importe quoi confondre B+ avec D+ et économiser un fil.
                  Approuvez-vous cette interprétation ?

                  S’il fallait en rajouter sur mon incompréhension je dirai - à ma décharge - qu’il n’est pas évident pour moi que la tension résultante des 6 diodes appliquées à la batterie (avec sa résistance interne inmaitrisable) soit comparable (identique ?) à celle relevé en sortie du triolet et appliquée sur l’électronique de l’alternateur. Ce que la batterie (avec ses caractéristiques, dont état de charge) impose comme tension sur B+ s reflète-t-il sur D+ . Voilà mon doute ?

                  Dit autrement, si j’écroule artifi ciellement B+, est-ce que D+ en suit la valeur
                  Désolé, j’en était resté aux régulateurs vibrants des 203 :-)

                  Répondre à ce message

  • 4 juin 2014 18:27, par Gilliat écrire     UP  image

    J’ai peut-être l’explication de mon problème.
    Je compte sur vous pour me dire si ça tient la route.

    L’interrupteur que j’ai mis sur le circuit d’excitation, c’est le machin décrit dans le document ci-joint.
    Un interrupteur avec led de signalisation.
    Je viens de constater que sur la position « off », ce machin là met le circuit aval au moins de l’alimentation. (Le moins est nécessaire pour allumer la led).

    Lors de mes essais d’alternateur, j’ai mis sur off comme je l’ai dit, pour vérifier s’il y avait auto-excitation. Faisant cela, j’ai mis le circuit d’excitation au 0 V au travers du témoin de charge, du à ce foutu interrupteur. Je suppose que c’est ça qui a été fatal.

    Qu’en pensez-vous ?
    Si j’ai raison, c’est encore une fois la preuve que le mieux est l’ennemi du bien.

    Cordialement,
    JF

    PNG

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales