image
image
image

Votre IP : 3.95.23.35
Dernier ajout : 23 avril
Visiteurs connectés : 10

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Entretenir le bateau -forum- > Que faites-vous de votre bateau en fin de vie ?

Rubrique : Entretenir le bateau -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

Que faites-vous de votre bateau en fin de vie ?Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié Mars 2013, (màj Mars 2013) par : Choussay  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour,

Nous sommes un groupe d’étudiant nantais qui travaillons actuellement sur la revalorisation de bateaux de plaisance et off short en fin de vie. En effet, nous souhaiterions, par notre travail, mettre en évidence un ou plusieurs moyen de donner une seconde vie aux bateaux de plaisance. Pour cela, nous devons au préalable comprendre comment ce monde du nautisme est organisé. En m’adressant à vous, je souhaiterai savoir les moyens dont vous disposez lorsque votre bateau arrive en fin de vie ? De quelles solutions disposez vous ? Si rien ne vous est proposé, que faites-vous ? Est ce que chaque région est organisé de la même façon ?
Je vous remercie beaucoup des réponses que vous m’apporterez. Même si les informations ne sont pas directement en rapport avec le sujet, nous sommes toujours très intéressés car elles pourront nous aider à mieux comprendre le fonctionnement global du système.

Carole H.

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

8 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • Bonjour,

    Pour ne pas vous décevoir de n’avoir aucune réponse, je vous fais une réponse un peu provocante, mais vraie dans la plupart des cas pour les bateaux d’une certaine taille et habitables :

    La fin de vie d’un bateau est une notion relative et abstraite. Dans la majorité des cas, quand quelqu’un estime que son bateau est en fin de vie il le vend (pas cher) ou le donne (gratuitement) à quelqu’un qui considère que la fin de vie de ce bateau n’est pas encore pour tout de suite.

    Le bateau (comme la maison) est un des rares objets de la vie moderne qu’on ne jette pas sans avoir cherché à le vendre ou à le donner ... pour le moment du moins. On peut trouver pas mal de raison à cela :

    • le propriétaire y attache souvent une valeur sentimentale et rebute à le détruire quitte à le donner à un plus pauvre que lui.
    • la destruction d’un bateau moderne en plastique est difficile (sauf à le couler au large) car il n’y a pas de « casse à bateau » comme il y a des casses à voiture.
    • un bateau moderne peut structurellement survivre plusieurs décennies si on lui prodigue des soins attentifs.
    • etc ....

    Répondre à ce message

  • La notion de fin de vie est très subjective.
    Elle diffère selon le type de bateau, la taille, le matériau, le propriétaire, le charme et/ou l’éventuel intérêt patrimonial.

    Un de nos deux grands [...] du recyclage est en train de mettre en place une filière de recyclage qui sera bien évidemment fort coûteuse pour les collectivités et les particuliers.

    Traditionnellement, il était d’usage de ne pas détruire un bateau en fin de vie.

    De même qu’un paysan n’envoyait pas à l’abattoir son vieux compagnon de labour, les bateaux de travail partaient à la retraite dans une vasière ou sur une grève.
    Même la marine pratiquait de la sorte.
    Ce système a permis la création de cimetierres de bateaux que les touristes visitent :
    * Camaret
    * L’Elorn
    * Etel
    ...

    Maintenant on ne respecte plus rien et bientôt on nous proposera de recycler les grands parents en compost pour l’agriculture bio.

    Le problème des bateaux construits en masse à partir des années 70-80 est qu’il n’y a pas grand chose à recycler et encore moins à valoriser.

    Le matériau de base le plus répandu pour la construction des coques est le polyester renforcé de fibres de verre. Malheureusement on ne sait pas les séparer de manière économique ou écologique. Pour le reste, il y a un peu de métaux, des dérivés du bois contreplaqué et autres).

    Le problème est que ces bateaux refusent de mourir et qu’au grand désespoir de la Fédération des Industries Nautiques, ils continuent à naviguer ou à squatter des places de port.

    Quand il n’y a plus le moindre espoir de survie, les flières clandestines entrent en jeu :
    * sabordage discret avec ou sans cérémonie
    * carbonisation au fond d’un terrain vague
    * escroquerie à l’assurance mise en scène avec plus ou moins de bonheur
    * plus bêtement abandon.

    La plupart des chantiers d’hivernage ont sur leurs terres pleins quelques épaves dont les propriétaires ont disparu en laissant une ardoise plus ou moins importante.

    Dans les ports aussi il y a des bateaux abandonnés qui sont soit vendus aux enchères soit détruits.

    Il y des bateaux abandonnés ou échoués dans un coin discret, toute marques d’identification ayant été effacée. Les ex DDE finissent par les remorquer et les envoyer à la destruction au frais du contribuable.

    Les méthodes de destruction !
    Le plus répandu : le broyage avec un engin de travaux pubic suivi de l’enfouissement dans le meilleur des cas.

    Mais en dehors des bateaux il y a un énorme problème lié à la durée de validité des engins pyrotechniques et des extincteurs.

    Chaque plaisancier est amené à remplacer tous le trois (?) ans ses fusées et ses extincteurs.
    Et là, il est beaucoup plus économique de les balancer à la flotte !

    Un extincteur neuf coûte moins cher qu’une vérification.

    Bon courage les pt’its gars.

    Répondre à ce message

  • 6 mars 2013 21:27, par yoruk écrire     UP Animateur

    Bonsoir
    Et bienvenue dans le monde de la passion… Les anglais disent… la bateau… Ce n’est surement pas par hasard.
    Quelque fois on peut croiser des rêves échoués, voire des rêves abandonnés, ce sont des exceptions.
    - 
    Dans la plus part des cas le propriétaire… le propriétaire ??? qui est le propriétaire de l’autre ??? le marin, ou…. La bateau ??? et la bateau vous parle de ses souci, de là où elle a mal, de là où elle souffre… De là où son esclave, le marin… son marin… devra la soigner…
    - 
    Regardez, lisez bien les presque mille dossiers ici, qui traitent des rapports entre marin soigneur et bateau souffrant… Ces bateaux-là ne mourront pas… Et si leurs marins sont amenés à en changer, ce ne sera pas pour les enterrer … mais pour les donner où les vendre bas prix à quelqu’un qui pensera devenir propriétaire… propriétaire ??? êtes vous bien sûr ???
    Michel

    Répondre à ce message

  • Solution américaine :

    https://www.youtube.com/watch?v=Pow...

    c’est violent n’est-ce pas ?

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales