image
image
image

Votre IP : 3.231.228.109
Dernier ajout : 19 octobre
Visiteurs connectés : 8

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > L’électricité à bord -forum- > Câblage > Quand les controleurs se font blouser ........

Rubrique : Câblage

__________________________________________________________________________________________________________________

Quand les controleurs se font blouser ........Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié Juillet 2012, (màj Juillet 2012) par : Nicodefreja   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour à tous,

J’ai refais toute l’électricité du bord, des batteries jusqu’au tableau électrique. C’est fait tout bien comme il faut, et notamment comme préconisé partout une séparation du circuit positif entre moteur et servitude, et tous les négatifs ramenés sur un unique coupe circuit

Il y a 2 controleurs sur le circuit (qui aime ne compte pas ....), un Thira d’origine de l’achat du bateau, qui a son shunt sur le circuit positif servitude, et un controleur que j’ai rajouté, un Blue Sky IPN Pro Remote, que j’ai pris avec le régulateur des panneaux, vu qu’il a des fonctions intéressantes. Le Blue Sky a son shunt sur le circuit négatif commun.

Avec un controleur sur le positif, et un controleur sur le négatif, pour être controlé, c’est controlé !

Vl’a ty pas que fouineur comme je suis, il me prend l’idée de me planter devant le Thira, pendant que je demande à ma chère et tendre de lancer le moteur. Enfer et damnation, je vois la tension chuter et une centaine d’ampère filer pendant une fraction de seconde (le moteur démarre très bien) ! On refait la même opération en surveillant le Blue Sky : kif kif !

Là ça ne me plait pas du tout, je sors le multimètre. Re test, et là les résultats sont plus encourageants : très légère chute de tension, mais rien en rapport à celle qui aurait du se produire si le moteur avait tiré sur les servitudes comme le laissait croire les controleurs. Mais ça ne me plait pas quand même.

Dans un premier temps, j’isole le négatif moteur en le ramenant sur le négatif de la batterie moteur. Plus rien ne se passe. Même tests avec le guindeau, même résultat, même punition.

J’en conclus qu’il se produit des phénomènes électriques liés à ce commun négatif des batteries, qui blousent les controleurs. Quelle est l’ampleur de ces phénomènes, et quelles peuvent être les conséquences réelles ? Je n’en sais rien. Mais cela ne me plait pas.

Un autre inconvénient de ce type de montage (négatifs commun), c’est que si le coupe circuit négatif est coupé par inadvertance alors que le circuit électrique « tourne » (si j’en parle, c’est que cela s’est produit .....), c’est le moteur qui devient masse du circuit. Les anodes crient au secours ......

Qu’en pensez vous ? :-)

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

18 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • La description « textuelle » du câblage ne permet pas de localiser le problème. Une description par un schéma serait plus efficace.

    Cependant, les deux possibilités les plus classiques sont :

    • un coupleur automatique temporisé entre batterie servitude et démarrage qui est fermé au moment de la mise en marche du moteur (à tous coups, quand on est branché au quai !) et qui reporte durant une fraction de seconde le démarreur en partie sur la servitude
    • une erreur de position des assemblages de masse par rapport à la position du shunt de mesure du courant (très classique également)

    Répondre à ce message

  • Non, non, pas de coupleur, et les shunts sont me semble t’il placés où ils faut, du moins d’après les recommandations des fabricants.

    Les essais sont fait chargeur de quai coupé

    Je joins le schéma (désolé pour le « fait main »), il me semble que c’est tout comme il faut

    JPEG

    Répondre à ce message

  • 2 juillet 2012 14:14, par tilikum écrire     UP

    D’accord avec Robert pour les deux possibilités :

    • Un coupleur automatique fermé (batteries en charge)
    • Le négatif batterie moteur est du même (mauvais) côté du shunt que celui de la batterie servitude.

    En pratique, le négatif batterie moteur doit être du même côté du shunt que le négatif système, l’autre côté du shunt étant exclusivement branché sur le négatif de la batterie servitude.

    Ci-dessous le schéma du TBS, les négatifs batteries sont branchés exactement de la même manière que pour le BlueSky.

    _/)

    JPEG

    Répondre à ce message

  • Oui, c’est exactement cela, et c’est logique pour un controleur de batterie de servitude afin de ne pas fausser la mesure. Dans mon cas le négatif moteur revient au coupe circuit, mais c’est le même principe que de le connecter en sortie de shunt comme dans le schéma TBS. Je ne pense pas qu’il y ait de coupleur dans le Victron ou le Sterling.

    Et de plus, le shunt sur le positif servitude voit également passer des électrons. Le multimètre détecte aussi un phénomène, bien que minime. Il y a bien une circulation qui ne peut que s’expliquer que par le négatif commun. La question, c’est de savoir si c’est mauvais ou non.

    Avec l’inconvénient du risque de « mise en masse moteur » comme évoqué plus haut, j’en viens à penser qu’un vrai bon circuit électrique doit avoir 2 coupe circuit négatif et non un, car à terme cela peut fausser éventuellement l’efficacité des controleurs. Ce n’est pas une affirmation, c’est plus une question de débat pour savoir ce que vous en pensez

    Répondre à ce message

  • 12 juillet 2012 12:29, par tilikum écrire     UP

    Bonjour,

    Le problème a finalement été identifié et/ou résolu... ? :-/

    _/)

    Répondre à ce message

  • Test mais surtout départ en navigation retardés pour cause de conjonctivite sévère :-(

    Je me morfond dans la cabine par 37° dans le noir et sans ventilo, toute lumière ou souffle d’air étant insupportable ! 10 mn d’ordi le soir après les gouttes, pas plus.

    Pffffffff .....

    Répondre à ce message

  • J’avais mis de coté ce sujet (sans l’avoir laissé tombé, mais pressé de partir en navigation et comme en définitive ça marchait quand même, le sujet a été classé dans la rubrique « on verra plus tard » ! Pour être sur de ne pas avoir de pépin, j’ai juste ramené provisoirement le négatif moteur sur le négatif de la batterie moteur au lieu d’avoir un négatif commun)

    Mais avant de tout débrancher pour tester, je viens de constater le même phénomène .... sur le 4X4 ! Il est équipé de 2 batteries (une servitude + une moteur), séparées par un Cyrix pour la charge (on ne change pas une équipe qui gagne !), et la batterie de servitude est équipée d’un voltmètre, qui en définitive ne sert à rien puisque la VHF est aussi équipée d’un voltmètre, plus précis. La VHF est sur la batterie de servitude. Les négatifs des deux batteries sont ramenées à la carrosserie (donc comme sur un bateau où les négatifs sont regroupés).

    Et ben, kif kif, même limonade ! Quand je démarre, la tension sur la VHF chute à 11,9V, alors que les batteries ne sont pas couplées puisqu’il y a le Cyrix, ce que je peux vérifier puisque le Cyrix charge quelques temps la batterie moteur avant d’envoyer le jus dans la batterie servitude.

    Du coup, je me demande si ça vaut vraiment le coup de tout débrancher sur le bateau ..... Mais y’a quand même un truc sur les négatifs qui blouse les contrôleurs !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales