image
image
image

Votre IP : 54.162.151.77
Dernier ajout : 19 juillet
Visiteurs connectés : 15

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Le grand voyage -forum- > Projet Corse à la voile

Rubrique : Le grand voyage -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

Projet Corse à la voileVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Janvier 2012, (màj Janvier 2012) par : Lejo  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour a tous,

Cette année, je projette de passer 1 semaine en corse à bord d’un voilier avec des amis.
Nous serons 9 personnes dont 4 adultes et le programme de navigation est soft, cabotage, pêche, chasse apnée et surtout repos.
Comment ça ce que je fais des enfants ???
Disons que le repos principal est d’être sur l’eau avant tout....

Je suis très intéressé par vos contributions pour bien préparer ce projet, notamment choix du bateau, des escales à voir absoluement, à éviter à tout prix, et eventuellement (ne sait-on jamais) de bonnes adresses pour la location.

Faut-il louer sur place en Corse ? depuis la cote ?

N’ayant navigué que 2 fois de nuit dans la Manche par force 6, je me pose des question sur les risques d’une traversée, même si les enfants nous rejoignent avec nos femmes en Ferry.

En Bref, tenté par l’expérience mais pas fou au point de risquer sans connaitre...

Quel est votre avis / expérience de la corse à la voile ?

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

13 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 3 janvier 2012 12:42, par yoruk écrire     UP Animateur

    Bonjour
    Pour l’avoir vécu en méditerranée orientale depuis 10 ans, en vivant à bord à l’année, et auparavant en location pour des vacances de deux semaines,

    • l’ennemi c’est le calendrier et les risques météo, liés au calendrier
    • Une semaine çà me semble bien trop court pour prendre un risque vers la Corse en venant du continent. Le gros risque étant au retour.
    • A 9 vous devez pouvoir avoir les moyens financiers de louer un bateau costaud. Et personnellement, mais çà n’engage que moi, la location en Corse, semble la meilleure solution
    • Tu trouveras ici, sur PTP, toutes les options de couvertures météo, avec zyGrib, devenu très fiable. Tu trouveras aussi, un dossier sur la communication Wifi, 3G et autres permettant l’accès au web, pour tes fichiers gribs…

    Voilà, voilà… N’hésites pas à demander des renseignements complémentaires, ce sera avec grand plaisir

    Michel

    Répondre à ce message

  • 3 janvier 2012 13:33, par Nevermind écrire     UP Animateur

    Bonjour,
    Une semaine c’est court, avec en général un départ le samedi soir et retour le vendredi avant 16h (5jrs).
    9 personnes avec 4 enfants, il te faut un cata si tu peux, sur un mono cela va être dur ou alors avec un 50 pieds, mais le loueur impose souvent un skipper.
    JP

    Répondre à ce message

    • 3 janvier 2012 14:12, par Lejo écrire     UP     Ce message répond à ...  image

      Oui c’est vrai que c’est court mais en réalité, nous projettons de faire 2 semaines en Corse dont la première à la voile, la seconde à terre.

      Nous partons le vendredi matin, ce qui veut dire une location du vendredi soir au vendredi soir.

      Pour le choix du bateau, je préfère un monocoque par habitude mais pourquoi pas un cata.
      Le budget cata m’effrait un peu d’après les premiers tarifs trouvés..... environ 4500 euros la semaine...

      Le monocoque semblait cher aussi mais un peu moins, sachant que ce sont des enfants de 6 à 8 ans pour 4 d’entre eux, j’envisageais plutot un 42 pieds environ du type Bavaria 44 ou Sun Odyssey 43 avec 4 cabines.

      Ces tarifs vous semblent dans les normes ??

      Répondre à ce message

      • 3 janvier 2012 14:53, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Bonjour
        Je ne pourrai pas répondre très précisément, sur les tarifs de location actualisés à ce jour, mais, d’expérience, il faut savoir que l’on n’en a jamais que pour son argent, et qu’une location avec un loueur connu, ayant pignon sur rue, est une garantie importante. Je pense même qu’elle n’a pas de prix B-)

        La taille... La règle du nombre de cabine,... c’est personne dans le carré. Il faut vraiment que chacun puisse à bord trouver son lieu d’intimité, lui permettant de faire un break dans l’ambiance quelque fois sur-concentrée d’un voilier en vacance... Avec des enfants sociaux, en été, et s’il fait beau, les bancs du cockpit peuvent offrir une alternative satisfaisante.

        Méditerranée + vacances + baignade, pose le problème du cata, qui offre un énorme avantage au port et au mouillage... C’est vraiment un plus. Les manœuvres portuaires avec un cata, contrairement aux idées reçues, s’effectuent relativement plus facilement qu’avec un monocoque (l’avantage de deux lignes d’arbre, en fait une véritable mobylette). En navigation... ça se discute (je n’aime pas...)

        A prendre en compte aussi si location : la proximité du point d’aterrissage de l’avion ou du ferry, et le professionnalisme du loueur. Çà peut vite tourner à la galère !!!

        Cordialement
        Michel

        Répondre à ce message

      • 3 janvier 2012 16:26, par Nevermind écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Tu vas avoir du mal à trouver une location du vendredi au vendredi.
        N’oublies pas qu’au mois août, tu trouveras rarement des places au port, donc mouillage.
        9 sur un mono 42 pieds, tu seras obligé de faire deux services pour les repas !
        Tu prends le risque de dégouter tout le monde et rendre la suite de tes vacances à terre pénible.
        Pour les loueurs : Ajaccio, Calvi, Macinaggio, moi j’évite Pianatolli pour des raisons personnelles (mauvais souvenir avec le loueur)
        La cote ouest est très belle, mais offre peu d’abri en cas de vent.
        La cote est abrité mais sans attrait, sauf au niveau de Porto Vecchio et pour aller à Elbe.
        Je suis d’accord avec Yoruk sauf pour la navigation en cat, je sais de quoi je parle, j’ai ai un.
        jp

        Répondre à ce message

  • 3 janvier 2012 14:16, par Pil-Poil écrire     UP

    Il faut savoir que dans le midi, même en plein été on peut avoir une semaine de mistral rendant la traversé (aller et surtout retour) impossible. Comme cela a été dit précédemment, une semaine c’est trop court pour un aller-retour en partant du continent ... sauf pour un équipage de vieux briscards aguerris qui ne souhaite que "bouffer du mille quelle que soit la météo.

    La Corse est magnifique, les côtes et l’intérieur. Ne pas explorer un tout petit peu l’intérieur est vraiment dommage, sauf si vous la connaissez déjà.

    Dans votre situation (avec des enfants, programme « repos » avant tout, courte durée 6 jours) : je louerais un bateau sur place en Corse et je louerais par la même occasion la place pour les 6 jours dans le même port bien situé. En été, les places au port sont « chères » en cas de coup de vent. Et pendant une semaine j’alternerais ballades à terre et en bateau dans un rayon de 15-20 milles permettant de rentrer au port le soir avec le bateau en cas d’envie ou d’obligation. Cela permet même « d’étaler » un coup de malchance avec une semaine de mistral en découvrant la Corse de l’intérieur.

    Reste le choix du « port d’attache » pour 6 jours : le plus beau c’est la côte ouest, mais c’est aussi la plus ventée. De St-Florent à Bonifacio, tout est bon à prendre pour la beauté.

    Répondre à ce message

  • 3 janvier 2012 17:38, par Sergio écrire     UP

    Bonjour Lejo,

    Comme le souligne Robert, il faut bien avoir à l’esprit l’aspect météo. Compte tenu des caprices de la Méditerranée, il me semble exclu de louer sur le continent pour une location d’une semaine, surtout avec des enfants.

    Ensuite il faut considérer qu’il y a peu de bons mouillage de mauvais temps sur l’île de beauté.

    Une possibilité serait :

    Option mauvais temps : Départ de Ajaccio et cabotage jusqu’à Propriano, avec mouillages possible (selon le temps) dans le golfe d’Ajaccio et dans le golfe de Propriano à Campo Moro et/ou Porto Pollo.

    Option beau temps : Départ d’Ajaccio, nav sur Bonifacio assez rapidement (deux jours) et remontée vers Ajaccio en mouillant (Senetosa, Cala Longua, cala Conca, Tizanno etc...) Si tu trouves que c’est un peu long, tu fais Ajaccio / Tizano aller retour.

    L’autre inconnue (en sus de la MTO) dans ce plan, c’est la grêve des ferry... Mais là...

    Concernant le bateau, je dirais que cela dépend uniquement de ton budget. Prends le plus grand possible... J’éviterais le cata, car les places sont déjà chères pour un mono dans les ports, alors avec un cata...

    Si tu souhaites plus d’infos n’hésite pas !

    A+ Sergio

    Répondre à ce message

  • 3 janvier 2012 20:17, par yvesD écrire     UP Animateur

    L’été en côtière en Corse, car c’est de celà qu’il s’agit, il faut retenir que la Corse est une montagne et cette partie de la méditerrannée est une cuvette bloquée de toute part par des montagnes, ça boue sur place et il y a obstruction partout.

    L’aspect montagneux de la Corse et du nord bassin gène très visiblement les vents généraux du bassin qui sont des vents de l’échelle synoptique, où la dimension des phénomènes s’exprime en centaine de km et leur durée en (quelques) journées.

    Le régime fréquent, d’ouest, est copieusement défléchi par la barrière Corse, créant au vent de la montagne (vers 30M) une ceinture de fort vent (abondamment cité dans l’ancienne littérature). vents d’ouest qui, s’ils le peuvent (assez d’énergie cinétique), passent au dessus de quelques « faibles » sommets (cap Corse, col entre St Florent et Bastia) pouvant donner les giffles phénoménales que se prennent les navigateurs surtoilés (beau temps sous le vent de la côte donc ...) entre Maccinagio et Cervione. Et la plupart du temps ils se contentent de contourner furieusement les extrémités nord (Giraglia au N du cap Corse, mauvais jusqu’à au moins 10-15M au N) et sud (bouche de Bonifaccio, pétole ou 40 noeuds) en en profitant pour accélerer. Le vent est fortement accéléré à proximité immédiate de ces obstacles et Il ne faut pas sous-estimer ou négliger l’acalmie qu’on peut trouver dès 15M au N de Giraglia (utile pour rentrer sur le continent en visant San Rémo pour arriver à Antibes sans dépasser 4 à 5B). Pas d’équivalent au sud car le goulet des bouches est pris entre les obstacles corse et sarde.
    Le long de la côte ouest la moindre gène (cap) est utilisé sans vergogne par le vent d’ouest pour se renforcer localement. Tout cap est une aventure à passer, avec vent furieux et mer bouilloire. En plus le vent qui arrive d’ouest sur (disons) Ajaccio prend une composante NW au S d’Ajaccio et sud-ouest au nord d’ajaccio. En clair on l’espérait de travers, on l’a dans le nez. La composante SW entre Cargèse et Saint Florent est encore plus accéléré au niveau de la Balagne , relief pas trop important pourtant mais surchauffé ou ce ouest (ah, on l’appelle souvent mistral mais libeccio est plus exact) culmine.
    Quelques plans d’eau sont très jouables même par ouest fort, dont la baie d’Ajaccio, le golfe de Propriano (deux abris à l’entré, cf autre post), la baie de Figari et surtout le Golfe de Porto Vecchio.

    Le bassin entouré de montagne est une aubaine pour le réchauffement sur place, réchauffement qui bouche progressivement la visi (brume de chaleur) et creuse des dépressions termiques (sur le golfe de Gênes ou entre antibes et calvi ou entre bastia et l’italie) qui ne demandent qu’a amplifier (avalanche) la moindre entrée d’air froid et instable qui trainerait sur la France et la vallée du Rhone, entrée qui dévallera la vallée du Rhone pour s’épanouir en éventail au large du delta du rhone, avec sillon violent vers les baleares, panache incurvé vers l’E pour longer les côtes provence cote d’azur et arriver en ouest à SW sur la Corse. Ca c’est le mistral. Et le mistral creuse la dépression qui l’a créé (avalanche) et il faut que tout ça s’évacue. Les instructions nautiques et les Glenans décrivent abondamment le phénomène. Des règles simples (mais ça ferait un article à soit tout seul) de différence de pression entre espagne et nice permettent d’en prévoir la force.

    Ce vent là n’est pas à confondre avec les brises, qui comme leur nom l’indique peuvent forcir jusquà 6B mais ces brises de mer (donc d’ouest, comme le précédent mais à moins de 15-20M des cotes) forcissent l’après-midi pour tomber avant le début de soirée. C’est du thermique donc c’est renforcé par les chaleurs locales, c’est aussi renforcé par les goulets comme le golfe de Propriano. Pas d’inquiétude, ça ne dure que quelques heures. Les règles des 4 secteurs du bouquin de Bernot s’appliquent

    Et en gros, l’été, c’est soit du régime de brise qui va embrummer le paysage et dégénérer en mistral, soit du mistral qui va nettoyer tout ça et remplir les ports et bistrots.

    Il y a des exceptions (juillet 2006) et alors on en profite pour passer toutes les nuits au mouillage et visiter toutes les criques en un Cavli-Proprioano qui peut prendre 15 jours (annoter à l’avance les criques sur les cartes en fonction du vent qu’elles protègent)

    Ces variations de vent, en force et un peu en direction, se traduise par une mer qui n’arrive pas à s’établir (il faut de la constante en force et direction pour que les superbes abaques de fetch et de vent de la mer s’appliquent, qui est courte et teigneuse (epicycloidale plutot que sinusoidale) qui casse la progression et transforme tout près en a peu près (sauf pour les plus de 12m et quelques fins cata). La mer est hachée, beaucoup y ajoute un ’i’

    Parmis les quelques désagrements notons le vent de S à SW entre ajaccio et bonifaccio : le navigateur faisant route du continent vers les bouches de Bonifaccio en passant au large d’Ajaccio mange son pain blanc s’ils s’autorise un près relaché et se rapproche trop de la côte car le vent refuse au sud d’ajjacio et l’imprudent devrai tirer des bords. Au large on ricanne de lui.

    Enfin, le soir et la nuit, il est utile d’observer le papillotement des étoiles (les planètes ne papillotent pas), plus le papillotement est intense, plus il débute bas sur l’horizon et plus le risque de mistral imminent est élevé. Mais on peut tout aussi bien écouter inter-service mer à 20h04 (le temps en atlantique est précurseur du temps en med) et le bulletin côtier VHF, tout deux forts bien faits, c’est devenu presque déterministe. Les champs de vents grib de navimail (payant) sont fabuleux, en complément d’un bulletin expertisé évidemment.

    Allez, qu’Eole te soit clément.

    Yves.

    JPEG

    Répondre à ce message

  • 3 janvier 2012 21:25, par Alien écrire     UP  image

    La Corse en 6 jours, à neuf, pour se reposer ?
    En Aout peut-être ?
    Envisager plutôt une villa avec piscine dans les Cévennes .
    En bateau, ce sera plus silmple et moins cher aux Maldives .

    Répondre à ce message

    • 3 janvier 2012 23:49, par Alien écrire     UP     Ce message répond à ...  image

      désolé d’avoir répondu d’une manière un peu définitive .

      La Corse en bateau est sans doute ce qu’il y a de plus beau en méditérranée .
      En été, c’est l’enfer .
      Trop de monde, trop d’argent .

      En une semaine, on peut très bien ne pas sortir du port car la météo réserve des surprises .

      On peut aussi rester coincé en attendant une amélioration

      J’ai vu des locataires abandonner un bateau au mouillage dans une baie moyennenent abritée qqpart entre Propriano et Bonifacio . Ils étaient rigolos avec leurs valises et leurs chaussures de ville sur la plage à deux ou trois kilomètres du taxi .

      J"ai aussi fait une excursion bateau plus auto pour cause de jeunes enfants, ill y a longtemps . .
      C’était génial car on n’était pas scotchés dans les ports . Mais l’intendance n’avait pas été facile à organiser .

      Le plus beau, c’est la traversée et surtout l’arivée . Dans un sens comme dans l’autre ..

      Répondre à ce message

      • 8 janvier 2012 18:57, par Lejo écrire     UP     Ce message répond à ...  image

        Il ne faut pas s’excuser !! C’est à ça que servent les contributions : à donner son avis !

        Avec toutes vos contributions, je suis très emballé pour aller en Corse mais vos avis se recoupant avec d’autres conversations hors web, je partirai certainement hors saison, disons Juin ou Sept/Oct et probablement en famille à 4 sur un bateau de meme taille mais donc très spacieux et moins cher car hors saison...

        Je n’aime pas la foule alors si c’est pour etre à couple à chaque mouillage ou tassés au port, non merci...

        Mon projet Corse s’arrête donc là pour le moment, en accord avec tous les participants et se tourne vers un projet Croatie !!

        Nous souhaitions y aller il y a 2/3 ans mais c’était impossible. C’est la vanne d’Alien sur les Maldives qui m’a fait penser que je ne devais pas m’obstiner sur la Corse...

        J’ai commencé à regarder pour la Croatie et cela semble beaucoup plus calme et à peu près 2 fois moins cher.... Paysages bruts, magnifiques, pas vraimment surpeuplé, bourré d’iles...

        Connaissez-vous des baies sympa ou des ports sympa en Croatie ??

        Répondre à ce message

        • 8 janvier 2012 20:00, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

          Sympa… ta réaction… effectivement ça semble plus sur…
          Pour la Croatie tu peux jeter un coup d’œil sur ce que nous avons fait en 2007… mets la sono, il y a de la musique. http://www.eauxturquoises.fr/oturq/...

          Sinon, pour les marina croates, interroge la base de donnée STW, on y trouve des renseignements fiables :
          http://www.stw.fr/marina_stw/affich...
          Avant que nous ayons pondu ici, une bibliothèque de WP documentés d’enfer (POI)… On en reparlera plus tard…

          Ne négliges par la Mer Egée… c’est un plus, et on va aussi améliorer le document Meltem.

          Une dernière idée, mais grattes un peu du côté de Venise… c’est géant et tu peux faire aisément la Dalmatie en partant de Venise. Pour venise, tu auras des info sur mon site donnée plus haut, et sur la marina Vento di Venetia (elle tu l’aura sur les marinas STW, elle est référencée, et j’ai surveillée personnellement son référrencement…
          http://www.stw.fr/marina_stw/voir_f...

          Michel

          Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales