image
image
image

Votre IP : 34.204.168.57
Dernier ajout : 24 octobre
Visiteurs connectés : 10

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Entretenir le bateau -forum- > Polissage aluminium en milieu marin ?

Rubrique : Entretenir le bateau -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

Polissage aluminium en milieu marin ?Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié Février 2014, (màj Février 2014) par : Nicodefreja   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour à tous,

Je suis à la finition de notre nouveau bout dehors/delphinière. Belle pièce, le gars qui me fait ça a bien suivi mes plans, avec de belles soudures, pièce bien costaude en alu 10mm, bref tout bien je suis content :-)

Sauf qu’à la fin, on n’est pas d’accord bien sur .....

Lui voudrait le peindre. Moi j’en ai ras le bol de la peinture sur aluminium, ça ne tient pas quoiqu’on fasse. J’en ai pour expérience la peinture de mon portique en alu : sur tout ce qui est arrondi, la peinture tient, mais dès qu’il y a un angle, la peinture s’écaille. Très énervant ....

Je partirais bien sur une anodisation (solution radicale), mais je ne pense pas pouvoir trouver un bain assez grand pour ça ici en Tunisie.

Donc personnellement, j’ai envie de me limiter à un bon polissage. Sur des pièces de cette taille, on peut arriver à de bons résultats. Mais en milieu marin, qu’est ce que ça va donner ? S’il faut passer un bon coup de polish tout les ans, ça ne me dérange pas (au contraire). Si au bout de 3 mois la pièce est toute dégueu, c’est plus embêtant .....

Je serais bien curieux de vos avis ....

Merci d’avance :-)

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

11 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 25 février 2014 19:41, par Nicodefreja écrire     UP

    La pièce en question ......

    Répondre à ce message

  • 25 février 2014 19:43, par Nicodefreja écrire     UP

    Et une fois pré positionnée sur la bateau ......

    Ce n’est pas une si grosse pièce.

    JPEG

    Répondre à ce message

  • 25 février 2014 20:04, par Pil-Poil écrire     UP

    Bonjour Nicolas,

    Par expérience (Ovni), je peux confirmer que peindre (surtout laqué) ne sera pas durable au delà de 4 ou 5 ans pour une pièce soumise à des mauvais traitement comme le davier.

    Polir ne sert à rien est serait très néfaste pour la durée de vie, car on enlèverait la couche d’alumine protectrice qui permet à l’alu de résister même en milieu marin (si toutefois la pièce est faite avec le bon alliage série 5000 !)

    Une solution acceptable peut être de la peindre avec « Alutrol » (RUSTOL ALU RA85 Owatrol ) qui est une peinture chargée de particule aluminium. Cela a l’avantage de rendre moins visible les inévitables imperfections de la peinture qui aura la même couleur que l’alu.

    http://www.owatrol.com/index.php?la...

    http://www.owatrol.com/pdf/product-...

    Cependant, une autre solution plus classique, est de peindre avec un classique « Interprotect » epoxy sans ajouter de laque par dessus. L’avantage : vite fait, vite repeint si des cloques apparaissent.

    Quel que soit le revêtement utilisé, ne pas oublier de passer un dérochant acide juste avant peinture.

    Répondre à ce message

    • 25 février 2014 23:34, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Quel est ce traitement appliqué sur la coque de presque tous les ovni, avec des sortes de cercles concentriques sur un fond couleur d’aluminium brut ?
      Ça semble efficace, rare de voir un ovni qui ait l’air d’une loque

      Répondre à ce message

      • 26 février 2014 08:07, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Le traitement utilisé est un bouchonnage (ponçage avec un abrasif doux avec une ponceuse lente et des disques type Scotchbrite) suivi par un revètement anticorrosion (type vernis) de la gamme Tectyl (ref 151 A).
        Le Tectyl 151 A est un revètement anticorrosion de Ashland Oil (Valvoline), qui est courant en aéronautique (produit reconnu par Boeing et Airbus), mais probablement pas facile à trouver pour un particulier...
        Ref complète :
        NSN 8030014800181, TECTYL 151A, CORROSION PREVENTIVE COMPOUND, 81355, ASHLAND OIL INC

        Répondre à ce message

  • 26 février 2014 19:47, par Nicodefreja écrire     UP

    Merci à tous pour vos réponses.

    Au moins, j’abandonne le polissage. Dommage, cette solution me convenait bien .....

    Je n’arrive pas à me résoudre à la peinture. Je vais continuer à investiguer sur l’anodisation, qui me parait la meilleure solution pour ce type de pièce ayant cette fonction ...

    Répondre à ce message

    • Même l’anodisation ne sera pas durable, car le davier est soumis au frottement de la chaîne et aux chocs de l’ancre. Il suffit de voir la tronche d’un vieux mât anodisé, perclus de points d’impact dans le bas. J’avais un mât « anodisé doré » sur mon 470 qui avait très mauvaise mine dans le bas avec la multitude de points de chocs qui n’étaient plus « doré » !

      Il faudrait au minimum que l’anodisation soit incolore, afin que les chocs ne créent pas des points de couleur différente.

      Sur l’Ovni, j’ai fini par décaper le davier (initialement peint) en le laissant finalement brut.

      Répondre à ce message

  • 1er mars 2014 21:32, par Alien écrire     UP  image

    L’anodisation c’est facile !
    Y’aka, suufike de trouver un bac en PE ou en verre assez grand.
    Le remplir d’acide sulfurique.
    Immerger la pièce (préalablement dégraissée et décapée).
    Immerger une électrode en plomb dans le bassin, la surface sera en rapport avec celle de la pièce.
    Raccorder la pièce et l’électrode à un générateur de courant (une batterie pourrait faire l’affaire à condition de savoir réguler l’intensité).
    Après un certain temps, sortir la pièce, la rincer abondamment.
    Elle est anodisée mais la couche d’oxyde est poreuse.
    Pour la rendre étanche et la colorer il suffit d’une gamelle d’eau bouillante colorée.
    On immerge et on laisse bouillir un certain temps.
    Mais tout ça c’est en rêve.
    Les gens qui font de l’anodisation traitent des barres. Ils ont de bains capables de recevoir des pièces longues mais pas larges.
    En contrepartie, il y a une industrie du laquage polyester ou époxy qui travaille à façon avec différents procédés.
    Cela va de la simple peinture au poudrage électrostatique cuit au four.
    Mais sur une pièce de fabrication artisanale, il y aura toujours des défauts, des inclusions qui feront que des cloques vont apparaitre.
    C’est dur à admettre mais l’alu pisseux est au meilleur de sa forme.

    Répondre à ce message

    • Hé oui c’est ce que j’ai malheureusement constaté, au moins ici les bains d’anodisation ne sont pas adaptés (j’ai fait tout le pays !) : ils sont prévus soit pour de petites pièces, soit pour l’anodisation de tubes effectivement.

      Ce sera donc un cycle de peintures. Ca fait donc 2 jours que je m’embête à meuler et poncer tous les angles pour qu’il n’en reste plus un seul ..... Le pire, c’est que plus je meule et je ponce, plus l’aspect de la pièce est superbe, et plus je me dis que cela ferait vraiment mieux avec une anodisation !

      Pour les passages de chaine, j’ai prévu des réas surdimensionnés et très creux qui protégeront la pièce.

      Répondre à ce message

  • 5 avril 2014 20:42, par Nicodefreja écrire     UP

    La pièce est peinte, le rendu est pas mal, le peintre a un peu (beaucoup !) galéré avec le Interprotect (tout simplement parce qu’il est têtu comme une mule et qu’il n’a voulu en faire qu’à sa tête !)

    Mais bon, c’est de la peinture, c’est super fragile. Rien qu’au montage de la pièce, on a déjà fait des éclats. J’ai rajouté une protection en inox au bout, qui est la partie qui va le plus souffrir.

    En la montant ce soir, je me disais que j’avais beau prendre toutes les précautions possibles pour protéger la peinture, le premier qui va rater sa pendille ou déraper au mouillage va nous la ruiner (heu, cela dit, il va bien ruiner sa coque aussi !)

    Et paf, c’est là que j’ai eu le « bon sang mais c’est bien sur ! », pourquoi je n’y ai pas pensé avant !

    Le boat wrapping, excellent pour ce type de pièce !

    http://yacht-wrapping.fr/

    De l’autocollant, un sêche cheveux, et tous les 2/3 ans je lui redonne une jeunesse à 3 fois rien ! :-)

    Si je veux jouer au « tuning bateau », je peux même lui donner un look carbone ! :-)):-)):-))B-)

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales