image
image
image

Votre IP : 54.162.151.77
Dernier ajout : 19 juillet
Visiteurs connectés : 11

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Le grand voyage -forum- > NEVIS une ile pour pigeons à plumer

Rubrique : Le grand voyage -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

NEVIS une ile pour pigeons à plumerVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Mai 2013, (màj Mai 2013) par : hurluberlu  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Il y quelques temps un article indiquait une agression sur Saint Kitts, cela aurait du nous refroidir, et mettre NEVIS sur le même plan…
que nenni,
il nous a fallu voir cette ile de NEVIS au retour de puerto rico.....
Nous aurions été bien avisés d’écouter les conseils,
Certes cette fois nous n’avons pas été agressé au sens propre du terme et je ne confonod pas l’outrage subi par nos amis précédemment cités mais tout de même.
Nous avons voulu être réglo et faire les formalités comme il est d’usage.
Depuis le temps nous sommes rodés à ces aberrantes formalités qui consomment du temps et du capital patience :
un premier bureau douane, un imprimé 3 exemplaires avec papier carbone usagé en intercalaire (imprimé recto verso, retourner le carbone….) 30 EC$ (10US$) et 25 minutes minimum
un second bureau « Port Authority » pour payer le droit d’être là (officiellement des bouées obligatoires le long d’une unique plage, mais 1/3 sont coulées, 1/3 les orins ou la bouée ou la ligne de mouillage elle-même est plus que douteuse, et 1/3 ou l’on prend le risque de considérer la chose possible. Pour cela, 128 EC$ (soit 43 US$) . El là un CHEF ( qui lit et sourit de voir des pigeons se faire plumer) plus une jeune femme pour cette haute mission et à nouveau x minutes surtout si vous avez commettez l’erreur de chercher à comprendre le pourquoi d’une telle somme . Nouveau papier nouveau en 2 exemplaires mais cette fois le papier est autocopiant (carbone intégré…)
un troisième bureau enfin celui de l’immigration, ou la une dame reprend cette fois elle-même nos propres documents et réalise une saisie informatique (la première) et cette fois c’est gratuit ! ! ! !
Notre séjour devait être de quelques jours nous l’avons réduit à une nuit car à ce prix cela était suffisant.
Nous sommes donc retourné dans le premier bureau celui des douanes ou un nouvel imprimé à remplir mais gratuit cette fois, la clearance de sortie nous a libéré de cette ubuesque ile de quelques kilomètres de long qui doit tellement bien vivre des quelques hôtels à touristes américano fortunés qu’elles n’est pas intéressée par les voileux, ces SDF qui pourtant eux consomment local dans les épiceries et les petits restaurants, mais bon c’est la vie …. Nous irons consommer ailleurs…..

Dommage car les vrais gens, ceux de la rue et pas les nantis fonctionnarisés sont très sympatiques et à voir l’ensemble seraient eux intéressés par des clients de passage.
Il faut savoir que les « ALL INCLUSIV » n’achètent pas local en tout cas pas dans les petits shop locaux genre épiceries et les repas dans les petits restau locaux ne sont pas concernés non plus. (nous avons osé nous promener l’après midi le long de la fameuse plage ou le Four SEASONS offre tout sur place comme il est d’usage y compris bien sur les articles de souvenirs made in china….)

Si vous restés plus longtemps, le tarif est à peine dégressif…..

Je dois préciser qu’à ce stade l’envie de visiter et consommer sur cette île s’était évaporée (comme les dollars dépensés pour rien, si ce n’est de rester le long d’une plage pour une nuit sur des mouillages incertains et en plus loin du bord de côte. (les bouées étaient installées sur 6 mètres et plus sur un herbier), alors que en allant en bord de côte le sable présent sans herbier permettait de mouiller sans dommage pour les herbiers et en vraie sécurité pour les bateaux).

Voici voilou, NEVIS la nouvelle destination qui fait payer le prix de ST TROP
N’hesitez plus la place ne manque pas à NEVIS on a compris pourquoi….
PS : Puerto RICO durant un mois ½ avec un bateau amis et là nous étions le plus souvent seuls ou quasi dans des endroits calmes et superbes loin des progammes de charter….

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

3 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

    • Bonjour,
      Je me suis arrête à St Kitts du 10 au 14 janvier 2013, j’étais mouillé dans l’avant port, là où il y a eu une agression ...je n’ai eu aucun problème. Le 13 Janvier nous avons pris le ferry pour passer la journée à NEVIS pas cher le ferry...et pas de problème non plus à Nevis.....
      Ce genre d’agression est quand même isolé, et ce n’est pas à ce qu’il me semble un coin à risque. Pour les bouées à NEVIS, je ne sais pas, ayant laissé le bateau à St KITTS.
      Amicalement
      Basyide

      Répondre à ce message

  • 5 janvier 2016 20:41, par Shrubb écrire     UP

    J’ai fait une brève halte à St Kitts en 2014. Les infos disponibles sur Nevis n’étaient pas très enthousiasmantes en termes d’accueil et de tracasseries administratives pour lesquelles cette nation rivalise dans le haut du championnat avec Trinidad & Tobago... Donc nous avons évité Nevis et passé quelques heures somme toutes agréables à Basseterre et au magnifique mouillage de White House Bay, au sud.
    Les formalités à Basseterre ont été épiques, pas très coûteuses en dollars (avec de multiples petits paiements), mais éreintantes en temps passé... :-O
    http://cata-shrubb.blogspot.fr/2014...

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales