image
image
image

Votre IP : 54.162.151.77
Dernier ajout : 19 juillet
Visiteurs connectés : 18

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Le confort à bord > La cuisine à bord > Techniques > Le lait et le beurre en voyage

Rubrique : Techniques

__________________________________________________________________________________________________________________

Le lait et le beurre en voyageVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Novembre 2012, (màj Novembre 2012) par : tilikum   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Je suis toujours surpris de voir les tonnes de lait en « briques » embarquées par les voiliers de passage, surtout lorsque il y a une tribu de mômes à bord !

Du bon lait, même en poudre :

Tout le monde connaît le lait en poudre, avantage et inconvénient :
  • L’avantage : très léger à stocker, permet de « fabriquer » du lait à la demande, il faut juste de l’eau.
  • L’inconvénient : c’est absolument imbuvable et parfaitement dégueulasse, de quoi en être dégoûté à vie !

L’astuce : préparer le lait la veille en respectant le dosage indiqué sur la boîte , et le mettre au frigo ! Et là, je défie quiconque de faire la différence avec du lait acheté liquide !

En pratique, le lait commercialisé liquide est souvent du lait reconstitué à partir de lait déshydraté pour de simples raisons de coûts de transport...

Du bon beurre malgré tout :

Pour le beurre, c’est presque aussi simple, avec l’avantage d’être meilleur que le traditionnel beurre en boîte qui semble avoir été fabriqué à base de pétrole... :
  • Stocker des petites briquettes de 20 cl de crème complète UHT.
  • Prendre un récipient genre tupperware pour sauce à salade, étroit et haut, avec fermeture étanche.
  • Verser la crème dans le récipient avec une pincée de sel de Guérande.
  • Agiter vigoureusement quelques minutes, (cela s’appelle je crois « baratter »)
  • On sait rapidement si ça fonctionne : au bruit, ça fait « clonc-clonc » !
  • Ouvrir de récipient, on trouve une boule de beurre et un liquide (le « petit lait ») dont on se débarrasse.
  • Éventuellement recommencer la manœuvre afin d’être sûr d’avoir bien séparé les deux éléments.
  • Ce vrai beurre est naturellement très mou, il suffit de le mettre au frigo pour qu’il devienne ferme.

Ce beurre est tout blanc au lieu d’être jaune, mais c’est normal : le beurre jauni en vieillissant...

_/)

Edit : pas testé mais à essayer : surdoser la quantité de lait en poudre pour « fabriquer » de la crème « complète »... ce qui permettrait de se passer des crèmes UHT... ? :-/

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

10 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 7 novembre 2012 19:35, par Négofol écrire     UP Animateur

    Ne pas oublier le beurre en boîte, même si c’est peu répandu en France : les champions sont les Nouveaux-Zélandais, avec des marques qui se conservent 5 ans et plus et se trouvent en UK.
    Il y a aussi des marques françaises qui en proposent, y compris demi-sel !

    http://www.briois.fr/beurre-en-boite/

    http://shop.conserva.de/de/dosenbut...

    JPEG

    Répondre à ce message

  • 8 novembre 2012 11:14, par pupuce35 écrire     UP  image

    Pourquoi jeter le petit lait, lait de beurre ? Tout bon Breton te dira que c’est excellent, avec des galettes, des pommes de terre, etc...:-):-):-)

    Répondre à ce message

  • 9 novembre 2012 10:58, par DOUG LE écrire     UP  image

    Bonjour,
    Pour le lait, même si je n’en consomme pas beaucoup, je vais essayer...parce que c’est Tilikum qui propose l’astuce, sinon mon côté mécréant m’amène à me méfier des miracles !
    Pour le beurre, j’ai le problème inverse : je stocke des petits packs de crème UHT pour cuisiner certains plats, mais lorsqu’en transat j’ai voulu m’en servir je n’ai toujours eu que des grumeaux de beurre. Ça baratte tout seul dans la houle.
    Il faudrait les mettre au frigo (le froid empêche le beurre de se former lorsqu’on fait une Chantilly) mais évidemment il n’y a pas la place. Peut-être dans le four à cardan quand on ne fait pas le pain ?

    Répondre à ce message

    • 10 novembre 2012 13:03, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

      Pour le beurre, j’ai le problème inverse : je stocke des petits packs de crème UHT pour cuisiner certains plats, mais lorsqu’en transat j’ai voulu m’en servir je n’ai toujours eu que des grumeaux de beurre. Ça baratte tout seul dans la houle.

      Eh bé ! :-/ Il doit quand même falloir une mer bien agitée...

      Raison de plus pour vérifier l’idée de faire de la crème en sur-dosant du lait en poudre... je teste dès que possible ! ;-)

      _/)

      Répondre à ce message

  • 10 novembre 2012 07:45, par grietick écrire     UP

    Merci beaucoup pour cette astuce que nous allons forcément essayer pendant la saison prochaine !
    En tant que Normand de naissance, je ne puis rester insensible à l’idée de faire mon propre beurre ! :-P

    Thierry, sur Troll

    Répondre à ce message

  • 16 mai 2014 13:53, par Ti-Punch écrire     UP  image

    Je confirme que le barratage naturel a bord cela fonctionne.
    l’an dernier après 1mois 1/2 de navigation ( bonne conditions ) 2 petites briques de creme entière oubliées au fond d’un équipet .....étaient transformée en beurre encore agréable au goût au mois d’octobre.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales