image
image
image

Votre IP : 35.175.248.25
Dernier ajout : 21 mai
Visiteurs connectés : 16

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Le confort à bord -forum- > Le froid eutectique

Rubrique : Le confort à bord -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

Le froid eutectiqueVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Janvier 2016, (màj Janvier 2016) par : Bastide  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour,
Je découvre tardivement un article peu élogieux sur le froid par plaques eutectiques.....
Je suis assez surpris de de ce que j’y ai lu. L’auteur y parle de plaques eutectiques « congelées » électriquement donc nécessitant de gros compresseur alimentés en « 230V »....
Personnellement sur le bateau que j’ai construit et mis à l’eau il y 21 ans, et avec lequel je navigue toujours j’ai monté un frigo de 50L et un congel de 100L avec plaques eutectiques en inox fabrication maison, tubes en cuivre, liquide eau glycolée, mélange calculé pour gelé à - 8° pour le frigo, et - 20° pour le congel. Le froid étant fabriqué par un compresseur attelé au moteur, compresseur type clim de voiture. Ça fonctionne depuis lors, j’avoue en R12, très dur à trouver maintenant mais j’ai une bouteille en réserve. Enfin le principe est là avec du R134 ou similaire le résultat est le même. Nos voiliers ont un moteur. Pour nous on fait tourner le moteur 1/2 H le matin et idem le soir, ça recharge en même temps les batteries et ça fait l’eau chaude pour le cumulus.
A titre indicatif, je n’ai pas attendu les fournisseurs de type Frigoboat, l’ensemble de ces systèmes étaient déjà parfaitement détaillés, ainsi que la méthodologie pour les fabriquer dans l’encyclopédie NAUTICUS des années 60....Matériel et matériaux à mettre au goût du jour bien sur !
Personnellement j’en suis très satisfait.
Pour le confort complet j’ai mis en parallèle un compresseur 220V qui fonctionne sur notre groupe électrogène ou sur le quai avec prise d’eau douce pour quand on est a terre...
Ceci étant, un ensemble frigorifique quel qu’il soit ne fonctionne correctement qu’avec une très bonne isolation, et des éléments adaptés aux besoins. On ne conserve aussi que des aliments sains au départ.
Cordialement
Bastide

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

8 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 2 janvier 2016 19:33, par yoruk écrire     UP Animateur

    Je découvre tardivement un article peu élogieux sur le froid par plaques eutectiques

    Je pense que tu cibles cet article de Tilikum

    Tilikum qui n’intervient plus sur les forums et c’est bien dommage. A la lecture de son article, on retrouve du Tilikum pur jus... Au top techniquement, et arque-bouté sur sa théorie. On retrouve le même problème avec le delta de refroidissement entre les condensateurs à air et ceux à eau.
    Indéniablement, les rendement avec de l’eau, est le meilleur, pour la simple raison que l’eau est pratiquement souvent plus froide que l’air... Mais... La gestion d’une pompe, d’une admision et d’une évacuation supplémentaire d’eau de mer (passes coques et vannes), la gestion délicate du filtre et le traitement des calcifications internes aux tubulures de refroidissement, compliquent considérablement l’organistion du système par eau

    Au résultat du solde avantages/emmerdements... Je suis revenu au système de refroidissement par air... et çà va très bien. Sans vouloir avoir raison pour autant

    Je n’ai pas pratiqué le système d’accumulation par plaques eutectiques, mais j’imagine aussi qu’entre la théorie et les lourdes contraintes du terrain... il doit y avoir de multiples solutions.
    .
    Michel

    Répondre à ce message

  • 3 janvier 2016 07:23, par Bastide écrire     UP  image

    Oui, bien sur, il y a toujours un côté pile et un côté face. Quel que soit le principe envisagé ou retenu, il s’agit toujours d’un compromis, à chacun de choisir celui qui, en fonction de ses considérations personnelles aura le plus d’avantages par rapport aux inévitables inconvénients !
    Quand aux passes coque je pense qu’il ne faut quand même pas en faire toute une histoire, bien monté, relié à une anode s’il est métallique, ça ne pose pas plus de problème qu’autre chose,
    L’eau est évidemment meilleure pour l’échange thermique, c’est d’autant plus vrai si l’échange se fait à l’extérieur du bateau, les refroidissements à air ayant le désavantage de participer le plus souvent au réchauffement du bateau, pas grave si on est en Turquie l’hiver, mais sous les tropiques.... !
    Pour des volumes importants, je suis persuadé que seul le principe eutectique est a retenir, sauf à avoir un bateau suffisamment grand pour un y avoir un producteur d’énergie tournant quasiment en permanence.
    La puissance installée par le choix du compresseur est également un élément essentiel, j’ai souvent rapproché ce problème du choix du guindeau, une petite voiture peinera à tracter une grosse caravane ! et question échangeur, il faudra évacuer autant de chaud, même plus, que l’on fait du froid..
    Cordialement
    Bastide

    Répondre à ce message

    • 3 janvier 2016 07:43, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Je pense au contraire que votre expérience recoupe et conforterait plutôt l’analyse de Tilikum.

      Votre système fonctionne de façon satisfaisante car il ne reprend aucun des composants douteux et insuffisants que cite Tilikum : plaques eutectiques commerciales de conception défectueuse et compresseurs type Danfoss sous-dimensionnés.

      Relisez l’article et vous constaterez que vous êtes bien dans la situation opposée : compresseur de climatisation de voiture (donc puissance absorbée > 1 kW) ou compresseur secteur 240 V.

      L’article avait pour but de signaler les insuffisances des produits commercialisés avec de petits compresseurs (< 50 W) et des évaporateurs eutectiques inadaptés et ne dit nullement que le principe ne fonctionne pas s’il est bien réalisé.

      Répondre à ce message

      • 3 janvier 2016 09:11, par Bastide écrire     UP     Ce message répond à ...  image

        Autant pour moi, je ne l’avais pas vu en ce sens mais j’étais surpris de lire qu’il n’était question que des plaques, on va dire alimentées électriquement et non de la possibilité d’un compresseur attelé au moteur...
        Alors méa culpa !
        Cordialement
        Bastide

        Répondre à ce message

        • 3 janvier 2016 10:38, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

          La remarque finale de Tilikum est d’ailleurs de dire que de tels systèmes avec compresseurs attelé ou 240 V ne sont plus installés car trop coûteux vis-à-vis du marché et non parce qu’ils sont inefficaces, au contraire.
          Une forte puissance frigorifique et une bonne isolation limitent d’ailleurs la variation de température qui peut constituer un inconvénient de la solution...

          Répondre à ce message

          • 3 janvier 2016 15:57, par Bastide écrire     UP     Ce message répond à ...  image

            Sans doute pour ceux qui achètent du « clé en main ». Aujourd’hui j’ai l’impression que seul le bricolage informatique est de rigueur ! Je suis sans doute un dinosaure du bricolage, mais le tube de cuivre en couronne ne coûte pas si cher, un compresseur se trouve dans les casses facilement, faire des plaques à partir de tôles pliées n’est pas si sorcier, et la soudure par le plombier du coin pas si onéreuse...Enfin je pense que le bilan énergétique est sans appel on fait tourner le moteur qui fait du chaud dans le ballon, on recharge les batteries, on fait du froid, et ....à l’occasion on fait avancer le bateau !
            Mais chacun voit midi à sa porte et je ne prétends pas que ce soit le top, en tout cas pas si onéreux si on bricole un peu.
            A propos de Top les frigos top ont l’avantage de pouvoir être utiliser en sèche serviette, au dessus du condenseur..... !
            Amicalement
            Bastide

            Répondre à ce message

            • 3 janvier 2016 16:07, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

              Tout à fait vrai, mais, par exemple pour un système à compresseur attelé, la fabrication d’un support, l’installation du compresseur, le routage des canalisations, etc, rendent le système irréaliste si le client souhaite le faire faire chez nous à 50 € de l’heure... Par ailleurs, personne ne fabricant un compresseur adapté, aucune garantie possible sur le système, donc interdiction d’installation par un pro !

              Répondre à ce message

            • 3 janvier 2016 17:27, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

              utiliser en sèche serviette, au dessus du condenseur

              Hé, hé...
              Et pour un groupe sous compresseurs type Danfoss, refroidi par air... la bonne idée est d’installer un portes vaisselle dans un local faiblement isolé au dessus du compresseur !!! Séchage automatique.... été comme hiver !!!
              Michel

              Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales