image
image
image

Votre IP : 54.162.151.77
Dernier ajout : 19 juillet
Visiteurs connectés : 20

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Les moteurs -forum- > réparation > Installation moteur

Rubrique : réparation

__________________________________________________________________________________________________________________

Installation moteurVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Octobre 2014, (màj Octobre 2014) par : lolo  image   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour,
Je rénove un voilier le 965 de M. Amiet. Je vais poser le moteur un yanmar 2QM15 seulement j’ai un souci : dans la documentation du moteur il est indiqué que l’angle optimal d’installation par rapport à la flottaison est de 8° et maxi 13° sauf que sur mon bateau le tube d’étambot donne un angle de 18°.
Je précise qu’il n’est évidemment pas possible de bouger le tube d’étambot. Est-ce que quelqu’un sait si il y a un véritable risque à installer un moteur avec une telle inclinaison (circuit d’huile, d’eau, piston, etc.) ?
Et si il faut impérativement respecter les 8° préconisé par yanmar, quelles solutions existe -t-il ? Comment rectifier l’angle du moteur sans bouger l’inclinaison de l’étambot ?

Merci par avance,

Lolo.

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

5 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 27 octobre 2014 08:15, par Négofol écrire     UP Animateur

    Pas tout jeune votre beau bateau : si je me souviens bien, le 965 est un ketch à bouchain vif, grand frère du Faraman et il doit dater de 1960 ou à peu près : je me souviens en avoir vu en Méditerranée quand je débutais en dériveur... C’était un bateau en contreplaqué : comment a-t-il vieilli ? Des bateaux de cet âge en CTP deviennent rares !
    Pou en revenir à la question posée, il est effectivement donné 13° comme angle maximal d’installation du moteur. Le problème est essentiellement au niveau lubrification : avec un angle supérieur la pompe de graissage peut désamorcer dans les mouvements du navire et des fuites d’huile apparaître au palier arrière, entre autres problèmes. Ne pas oublier qu’en route au moteur, l’arrière du bateau a tendance à s’enfoncer et cet angle augmente encore.

    A ma connaissance il n’y a qu’une solution pour respecter les préconisation constructeurs dans votre cas : intercaler un arbre intermédiaire à joints homocinétiques, solution par ailleurs excellente pour la réduction des vibrations, mais d’un coût et d’un encombrement significatifs.
    Plusieurs marques existent ; une des plus connue étant AQUADRIVE fabriqué par GKN : ce sont les mêmes joints homocinétiques qu’on trouve sur les arbres de transmission entre le différentiel et les roues des voitures. Autre marque PYTHON-DRIVE de DINTRA, produit quasiment identique.
    http://www.maucour.fr/photo/fiche-93.pdf

    Ce modèle pourrait convenir : http://www.gknservice.com/fileadmin...

    Un AQUADRIVE admet un désalignement de l’ordre de 8 ° par joint, soit 16 ° en tout, ce qui vous permet d’installer le moteur à l’angle optimum de 8 ° sans aucun problème et en plus, plus jamais de problème d’alignement d’arbre.
    Ce produit est vendu par de nombreux fournisseurs à des prix assez variables. Dans votre cas, un exemple :
    http://www.twmarine.co.uk/20100A%20... soit environ 700 € TTC... Vetus annonce 1 100 € TTC... Il existe des adaptateurs pour la sortie de tous les réducteurs courants.

    Attention, pour un décalage de plusieurs degrés, l’installation d’un palier de poussée fixe du type inclus dans l’Aquadrive est nécessaire : il est totalement illusoire de croire que l’installation d’un simple joint souple en sortie de réducteur suffira, vus les efforts importants. Certains mécaniciens inconscients le proposent parfois.

    JPEG

    Répondre à ce message

    • 27 octobre 2014 08:19, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Il existe aussi des produits similaires à base de joints souples en élastomère, un peu moins tolérants angulairement.

      http://www.centa.info/cf-agm ou http://www.centa.info/?show=product...

      Répondre à ce message

    • 27 octobre 2014 20:13, par lolo écrire     UP     Ce message répond à ...  image

      Merci pour votre réponse précise et rapide.
      Vous êtes la première personne que je rencontre qui connait mon bateau ça fait vraiment très plaisir ! Il a été acheté à sec et je dois donc avouer que je ne l’ai même jamais vu en mer, vous avez donc un avantage sur moi. Le 965 existait en deux versions : stratifier et non stratifié. Je possède la version stratifié et heureusement car après ttes ces années le contre-plaqué n’est en effet pas indemne... Pas sur qu’il reste encore aujourd’hui des versions de l’époque non stratifié. Mais tt cela ce répare ou plutôt devrais-je dire ce change !
      Un système type aquadrive est en effet la solution malheureusement trop onéreuse pour ma bourse, de plus ce système m’oblige à avancer le moteur de 30 bon cm ce qui ne me convient pas du tt non plus.
      Une idée en l’air : un cardan de camion adapté (bricolé pour le moteur) ne pourrait-il pas convenir ?

      Merci.

      Répondre à ce message

      • 27 octobre 2014 21:23, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Comme je le signale, un seul cardan en sortie moteur ne convient pas pour plusieurs raisons : d’abord, il faut reprendre la poussée de l’hélice et un cardan n’est pas du tout prévu pour. Le montage avec un seul cardan supposerait d’ailleurs que les axes de l’arbre d’hélice et de la sortie moteur soient concourants, mais à un angle, ce qui rendrait le positionnement exact du moteur impossible à réaliser : c’est déjà assez compliqué lorsqu’on veut les aligner... par ailleurs, un seul cardan ne peut pas assurer l’homocinétisme et va générer des vibrations très importantes pouvant aller jusqu’à la destruction du matériel. Deux cardans peuvent assurer l’homocinétisme, mais vont être plus encombrants qu’un Aquadrive ou équivalent

        C’est pourquoi tous les fabricants de ce type de matériel proposent un palier de poussée fixe qui reprend la poussée de l’hélice et un arbre avec deux cardans entre moteur et palier, exactement comme sur une voiture il existe un palier de roue qui reprend les efforts et un arbre entre l’axe de roue et le différentiel. L’arbre est d’ailleurs muni de cannelures qui permettent une légère variation de longueur lors des mouvements du moteur sur ses silent-blocks.

        Quand à réaliser ce type de matériel soi-même, j’ai connu un plaisancier, propriétaire d’une boîte de mécanique, qui y avait pensé, mais avait assez vite réalisé que ça lui coûterait plus cher en composants que le produit commercial, qui profite des gains de coûts de composants automobile de grande série. La puissance de votre moteur relève d’ailleurs plus de composants de petite voiture que de camions.

        Ce type de matériel est beaucoup plus complexe et délicat qu’il ne paraît et relève de la mécanique de précision pour maîtriser jeux et vibrations. Vous êtes en présence de masses importantes tournant à plus de 1 000 t/mn et le bricolage peut être dangereux...

        Quant à votre bateau, je me souviens en avoir vu un ou deux, mais me souviens surtout du Faraman qui était à l’époque un concurrent très sérieux en Classe III du RORC en Méditerranée, contre le bateau où je faisais mes débuts d’équipier...

        Il existerait une autre solution en fait : utiliser un inverseur avec une sortie désaxée vers le bas, qui permet de reprendre un angle de 7 ou 8 °, mais cette solution, courante par exemple chez Volvo, ne semble pas exister chez Yanmar.

        Répondre à ce message

  • 27 octobre 2014 21:42, par Négofol écrire     UP Animateur

    Image du type d’inverseur dont je parle ci-dessus :

    (ici Hurth ZF HBW150A).

    JPEG

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales