image
image
image

Votre IP : 35.172.224.102
Dernier ajout : 29 novembre
Visiteurs connectés : 7

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > L’électricité à bord -forum- > Câblage > Furuno et la continuité des SG (Alim, GND, 0V mais pas MASSE ou MER)

Rubrique : Câblage

__________________________________________________________________________________________________________________

Furuno et la continuité des SG (Alim, GND, 0V mais pas MASSE ou MER)Version imprimable de cet article Version imprimable

Publié 21 mars, (màj 21 mars) par : yvesD   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Le décors :
Je viens de passer à bord pour terminer ma remise au propre du câblage 12V de ma vieille (un nauticat 33 de 1977-1978).
Lors de l’achat le câblage était déjà très propre, presque partout en bipolaire avec chacun des deux conducteurs protégés par son fusibles, cablage en étoille avec très peu de repiquage, etc ). J’avais bien sur étiqueté chaque câble du même n° unique à ses deux extrémités, et reporté tout ça dans un document excel.
J’ai bien sur voulu améliorer tout ça, en remplaçant les abominables fusibles en stéatites par des ATO souvent réarmables, en dédiant un circuit à chaque fonction (sondeur, radar, GPS, navtex, AIS, VHF, électronique-SeaTalk+shipmodul), en regroupant tous les fusibles en un seul endroit (y en avait 4 ou 5, d’endroits) en conservant le bipolarisme (sauf pour la pompe de cale alimentée en permanence, et qq autres) et en localisant le centre des étoildes dans un même compartiment. Exit les repiquages et les domainos un peu partout.
On mangerait pas terre.

Le problème
Du coup j’ai pu vérifier que chacun des deux fusibles (un pour l’alim et un pour le 0V, le 0V étant toujours distingué de la masse/mer) interrompt bien l’équipement qu’il protège et seulement celui-là (== ceinture sur le bon pantalon).
Et, oh surprise, les deux équipements Furuno ne respectent pas cette clause  : fusible de son 0V coupé l’équipement continue à fonctionner (et aucun autre équipement n’est arrêté). En clair l’équipement prend son alim 0V ailleurs, sans doute par un « signal ground »

Piste possible : transmission de ALIM- par la boucle de courant
Le NMEA entre GPS et Navtex utilise une boucle de courant (SD et TD-H dans la terminologie Furuno). Dans mon esprit une boucle de courant sur des équipement de qualité (et Furuno ...) doit être isolée coté émetteur) et coté récepteur (optoélectronique), ainsi l’alim est isolée du « signal ground » de la boucle de courant. Peut-être me trompe-je ?

Autre piste possible : transmission de ALIM- par les masses/mer
Le carter de chacun de ces deux équipements est relié à la mer (la masse, la terre, l’anode de coque). Mais, dans mon esprit, la protection d’un carter ne doit pas être reliée au NEG de l’alim, du coup pas d’interco des deux ALIM-. Me trompe-je ?
Bien sur la masse gagne à être reliée(anti-parasite) à la gaine tressée du conducteur coaxial véhiculant un signal (quoiqu’en boucle de courant ...) mais cette gaine n’est pas utilisée (pas reliée)

Avez vous déjà vu ça : des Furuno qui passe ALIM- par un autre conducteur que celui dédié à cet effet ?

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales