image
image
image

Votre IP : 3.230.154.129
Dernier ajout : 27 mai
Visiteurs connectés : 8

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > L’électricité à bord -forum- > Coupleur répartiteur > Cyrix-i et 2 parcs batteries

Rubrique : Coupleur répartiteur

__________________________________________________________________________________________________________________

Cyrix-i et 2 parcs batteriesVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Novembre 2012, (màj Mars 2015) par : DJEBELAMOUR   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour à tous ,

Nouveau ici depuis ce matin, je vois avec grand plaisir l’esprit d’entraide qui y plane, et ce n’est pas un mal car nous ne sommes pas tous égaux devant la nécessité d’une compréhension parfaite de la fée électricité à bord !

Donc, et comme je fais partie de cette moyenne des gens peu experts, ma question va être la suivante :

Je vais rénover mon élec à bord, le passer en « tout » 24V. Je vais commencer par mes 2 parcs batteries.

D’un côté j’envisage de choisir pour le parc démarrage 2 batteries 12V/110Ah montées en série : Type AGM Deep Cycle de chez VICTRON. La charge sera assurée par l’alternateur 24V, Panneaux solaires et éolienne( régulés).

De l’autre mon parc servitudes avec 4 batteries 12V/220Ah montage série-parallèle : Type GEL Deep Cycle de chez VICTRON
La charge sera assurée par un MultiPlus 24/3000/70-50.

Entre ces 2 parcs, j’envisage d’installer un commutateur CYRIX-i 12/24-400A !

Gros dilemme : ces 2 types de batteries étant différents, mon montage sera-il bon ou bien à déconseiller ??

Merci infiniment à vous tous pour vos réponses.

Didier

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

24 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 16 novembre 2012 10:27, par Pil-Poil écrire     UP

    Bonjour Djebelamour,

    « choisir pour le parc démarrage 2 batteries 12V/110Ah montées en série : Type AGM Deep Cycle de chez VICTRON »

    Ces batteries ne sont pas des batteries de démarrage, puisque étiquetées « deep cycle » !

    http://plaisance-pratique.com/quel-...

    Répondre à ce message

    • 16 novembre 2012 12:17, par DJEBELAMOUR écrire     UP     Ce message répond à ...

      Ah !....
      Et dire que c’est un Professionnel du Nautisme qui m’a conseillé de prendre des AGM pour le démarreur (et aussi pour le guindeau qui sera connecté à un 3ème parc en 12V) .... oups !

      Que me conseillerais-tu alors, sachant que la puissance demandée par le démarreur est de l’ordre de 1300W sous 24V afin de ne pas trop décharger ce parc sans risque ?
      Idem pour le guindeau 1300W sous 12V ?

      Reste ensuite ma question initiale sur le CYRIX-i dans le cas de 2 parcs à gérer de types différents ...

      Merci aux connaisseurs

      JPEG

      Répondre à ce message

      • 16 novembre 2012 12:22, par Pil-Poil écrire     UP     Ce message répond à ...

        Pour le choix de modèle précis de batteries, on peut attendre le réveil de Tilikum, vu le décalage horaire :-)

        Répondre à ce message

      • 16 novembre 2012 14:02, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

        En pratique, les AGM de Victron conviennent au démarrage si correctement dimensionnées, J’en ai deux que je maltraite particulièrement :

        Deux AGM de 14 Ah qui alimentent le moteur 24 volts 750 watts de mon scooter électrique ! |-)

        Par contre le convertisseur 24/12 n’est pas le bon, il sort du 12,5 volts = pas de charge.

        Le bon modèle est l’Orion 24/12-25 A dont la sortie configurée d’usine à 13,2 volts est réglable de 10 à 15 volts.

        Pour le piloter, on peut utiliser un Cyrix légèrement modifié...

        _/)

        Répondre à ce message

        • 16 novembre 2012 14:35, par Pil-Poil écrire     UP     Ce message répond à ...

          Oups ... ça devient de plus en plus compliqué si les « deep cycle » sont maintenant également adaptées au démarrage ! :-/

          J’ai bien vu que mes batteries de servitudes (500Ah) peuvent débiter 1000A en instantané en cas de besoin de les utiliser pour un démarrage de secours, mais je n’aurais pas envisagé mettre 500Ah de batterie pour le démarrage du moteur :-O

          Ceci dit, quel est l’ intérêt de payer cher une AGM pour démarrer un moteur, alors qu’une bonne batterie de démarrage automobile est prévue pour démarrer ce même moteur dans une voiture durant 5 à 10 ans ?

          Répondre à ce message

          • 16 novembre 2012 18:59, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

            Les technologies évoluent... toujours chez Victron, voir les AGM télécommunications qui ont des caractéristiques surprenantes.

            Il est vrai que c’est un peu cher pour faire le boulot d’une vulgaire batterie de démarrage...

            _/)

            Répondre à ce message

            • 17 novembre 2012 03:59, par DJEBELAMOUR écrire     UP     Ce message répond à ...

              Merci Messieurs pour vos réponses s’agissant des batteries AGM.
              Je potasse donc les liens que vous m’avez fourni.

              Reste toujours ma question initiale sur le CYRIX-i dans le cas de 2 parcs à gérer de types différents ... :

              Si je mets une batterie de démarrage AGM ou Classique d’un côté du CYRIX et des batteries GEL pour les servitudes de l’autre côté du CYRIX , lorsque celui-ci va se fermer en cas de necessité, je vais donc me retrouver avec 2 parcs de natures différentes en // ( AGM & GEL par exemple ... )

              Cela ne posera-t-il pas de soucis ??...

              Répondre à ce message

              • 17 novembre 2012 10:13, par Pil-Poil écrire     UP     Ce message répond à ...

                Si les deux parcs ont des tensions de charge de valeur différente, il est important que la tension la plus basse soit celle du parc servitude.

                Si on utilise un coupleur (Cyrix ou autre) :

                • tous les régulateurs de charge doivent être réglés sur la tension la plus basse, celle de la servitude qui sera alors idéalement chargée
                • la batterie de démarrage moteur verra une tension de charge un peu trop basse, mais cela sera sans effet négatif, car cette batterie est toujours bien chargée si elle ne sert qu’au démarrage.

                Donc , comme la tension de charge des « Gels » est (en général) inférieure à celle des « AGM », le duo « Gel en servitude » et « Agm » ou « Classique PbCa » en démarrage moteur sera correct si tous les moyens de charge sont réglés sur la tension de la batterie « gel ».

                Répondre à ce message

  • 17 décembre 2012 19:57, par DJEBELAMOUR écrire     UP

    Bonjour à nouveau à tous !

    Suite à mon poste ci-dessus auquel Tili et Bertrand ont répondu, je me suis décidé à acheter un Cyrix-i 12/24V 400A avec lequel je viens de faire des essais sur table !

    Grosse surprise, cet équipement n’est ni plus ni moins qu’un électro-aimant piloté par un peu d’électronique intelligente !
    Le dilemme que je rencontre aujourd’hui est que le Cyrix consomme moins de 4mA lorsqu’il n’est pas fermé, et ................ 810mA lorsqu’il se ferme !
    CE QUI N’EST PAS NÉGLIGEABLE lorsque l’on doit rester plusieurs jours en autonomie énergétique via des panneaux solaires et 1H de moteur/jour max !

    Quelqu’un a-t-il du recul sur l’utilisation de ce genre de coupleur, et notamment sur le Cyrix-i 12/24V 120A qui semble un peu différent ??....
    Le couplage par coupleur MOSFET est-il moins gourmand en énergie ?

    Merci de vos remarques ....
    Amicalement

    Didier ;-)

    Répondre à ce message

    • 18 décembre 2012 00:53, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

      Le dilemme que je rencontre aujourd’hui est que le Cyrix consomme moins de 4mA lorsqu’il n’est pas fermé, et ................ 810mA lorsqu’il se ferme !
      CE QUI N’EST PAS NÉGLIGEABLE lorsque l’on doit rester plusieurs jours en autonomie énergétique via des panneaux solaires et 1H de moteur/jour max !

      En pratique, lorsque le relais de couplage est activé, cela signifie qu’un générateur est en route, ce qui rend sa consommation négligeable... |-)

      _/)

      Répondre à ce message

      • 18 décembre 2012 10:04, par Pil-Poil écrire     UP     Ce message répond à ...

        En fait la question est de savoir si le Cyrix est bilatéral en déclenchement.

        S’il s’enclenche uniquement si la tension de la batterie moteur dépasse le seuil d’enclenchement, alors ça va, puisque cela ne se produit que lorsque le moteur est en marche.

        S’il s’enclenche également quand la batterie servitude dépasse le seuil, alors cela peut devenir un problème puisqu’il va consommer une partie du précieux courant des panneaux solaires branchés sur la batterie servitude.

        Deux remarques :

        • mon Cyrix (un ancien modèle, 90A) est bilatéral mais ne consomme pas grand chose à l’état enclenché.
        • pourquoi prendre un modèle 400A qui a une grosse consommation, et donc un fort courant de maintien ? Ce n’est logique que si une des batteries est susceptible de recevoir ou débiter 400A ce qui est énorme ... et inutile sauf sur une très grosse installation.

        Je propose de passer à un modèle plus réaliste de 90 ou 100A qui suffit pour une batterie jusqu’à 5 ou 600Ah et un alternateur - chargeur de 100A.

        Répondre à ce message

        • 18 décembre 2012 10:56, par DJEBELAMOUR écrire     UP     Ce message répond à ...

          Eh oui, le cyrix est bi-directionnel, ce qui pose un petit Pb car il reste la plupart du temps collé afin d’équilibrer la charge des 2 parcs !
          Donc, je perds presque 1A rien que pour lui !!!

          J’ai donc pensé le remplacer par un modèle moins puissant (120A ) ce qui rejoint ta réflexion personnelle Robert !
          ...... Et puis finalement, je vais me résigner à séparer mes batteries par un bon vieux répartiteur MosFet 3 sorties 200A

          Comme je compte ensuite faire la gestion de mes parcs et des consommateurs au moyen d’un micro-Automate Moeller basse consommation que je programmerai moi-même, je me débrouillerai pour ajouter la gestion d’un BOTH automatique en cas de nécessité secours démarrage.

          Le Cyrix que j’avais donc choisi est vraiment fait pour des unités motorisées mais pas pour de petites unités à voile comme la mienne.

          Bref, merci à Tilikum et Robert pour vos remarques encore une fois pertinentes.

          Amitiés

          Répondre à ce message

          • 18 décembre 2012 12:35, par Pil-Poil écrire     UP     Ce message répond à ...

            Il n’est pas du tout certain qu’un répartiteur MosFet 200A introduira moins de perte qu’un Cyrix 100A ... simplement parce qu’un répartiteur, même en MosFet introduit une chute de tension qui handicapera la charge des batteries.

            Les « pubs » du genre « MosFet sans chute de tension » sont simplement mensongères. Il arrive (rarement) que le constructeur publie la perte de tension en fonction du courant et on voit bien qu’elle n’est pas nulle.

            Voir par exemple http://studer-innotec.net/?cat=mosf... : 0.4V de chute à 100A et 0.1V à 20A ... ce qui est mauvais pour la charge précise d’un gros parc de batteries ayant coûté une fortune ... et le MosFet lui-même coûte également une fortune :-/

            Ne pas oublier que la compensation en température des régulateurs de charge (destinée à régler précisément la charge) est de 20 à 30 mV par °C, donc 200 à 300mV pour 10°C, ce qui est du même ordre de grandeur que la chute du MosFet. On voit bien l’importance de la chute.

            Répondre à ce message

          • 18 décembre 2012 13:24, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

            Il est aussi possible de modifier un relais Cyrix pour le rendre unidirectionnel...

            _/)

            Répondre à ce message

            • 18 décembre 2012 13:49, par Pil-Poil écrire     UP     Ce message répond à ...

              A mon avis, rendre le Cyrix unidirectionnel est certainement la meilleure solution si c’est facilement faisable :-)

              Répondre à ce message

              • 18 décembre 2012 17:52, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

                Ce n’est vraiment pas compliqué, au pire dix minutes de boulot pour un gros de 400 A.

                D’origine il y a une détection de tension sur chaque borne de puissance, la manip consiste à mettre les deux détections sur une seule borne, en l’occurrence celle de la batterie moteur.

                _/)

                Edit :

                Je me sers régulièrement de cette manip lorsque je veux, par exemple, autoriser un dessalinisateur de fonctionner seulement si une source de charge est en production.

                Un de mes amis électricien a ce système à bord pour piloter un petit dessal de 5 l/h, ce qui lui permet de récupérer le surplus d’énergie de ses panneaux solaires plutôt que de la dissiper par la régulation... B-)

                Répondre à ce message

  • 27 décembre 2012 10:19, par yoruk écrire     UP Animateur

    Bonjour, question de béotien
    Ce n’est pas pour moi équipé d’un cyrix entre mes deux parcs Pb/Ca « camion à pas cher ».... :-)) et çà fonctionne bien

    Mais, mon frère a un problème de charge : trois parcs : moteur et service (PbCa je pense) et une battrie au gel pour le guindeau et le propulseur d’étrave
    Comment installer « les cyrix » ???
    Michel

    Répondre à ce message

    • 27 décembre 2012 11:02, par tilikum écrire     UP     Ce message répond à ...

      Deux possibilités :

      • Un relais entre la batterie moteur et celle de servitude, et un autre entre la batterie moteur et celle du guindeau.
      • Un relais entre la batterie moteur et celle de servitude, et un autre entre la batterie servitude et celle du guindeau.

      Le deuxième montage donne la priorité à la batterie servitude.

      _/)

      Répondre à ce message

  • 29 septembre 2016 17:34, par aikibu écrire     UP  image

    Bonjour
    Je relance ce post, car j’ai bien suivi tout comme il faut, du moins je le crois, mais sur les deux dernieres interventions un doute s’installe...
    On parle de parc et de batteries.....or pour moi un parc consiste en plusieurs batteries et si on met un cyrix pour relier deux parcs de batteries de types differents, quid des batteries qui peuvent de vider entr’elles puisqu’elles se « voient » dans le meme parc ou elles sont en //....
    Dans ce dernier cas faut il mettre un cyrix entre chaque batteries...? de plus comme les bornes 87 et 30 se voient entr’elles elles peuvent, malgre le cyrix, se decharger entr’elles jusqu’au minimum de tension ou le cyrix se ferme....ou s’ouvre suivant le cas.
    Ne suis je pas en train de couper les cheveux en quatre....?...Bof....

    Répondre à ce message

    • 29 septembre 2016 18:17, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Bonjour
      Dans mon esprit, le Cyrix dirige la charge vers les batteries, prioritairement la batterie moteur puis quand elle est suffisamment chargée, vers les servitudes, en les isolant . Donc pas de risque de décharge d’une batterie dans l’autre
      C’est le cas chez moi, où la batterie moteur une fois chargée, reste à 12 v 8 et où le servitudes varient entre 13,4 v quand elles sont chargées avec mon antique alternateur, pour descendre à 12.2 v de nuit (sans panneau solaire) et là je prend des mesures en coupant le frigo...
      Michel

      Répondre à ce message

      • 30 septembre 2016 06:00, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        En fait un Cyrix (ou coupleur automatique équivalent dans d’autres marques) ne fait que mettre en parallèle, via un relais, deux batteries (ou « parcs de batterie » qui sont en fait une batterie constituée par des éléments en série ou parallèle, de préférence de même technologie et âge) lorsqu’il mesure aux bornes d’une des batteries une tension susceptible de charger les batteries.

        Ceci ne résout donc pas du tout le problème des conditions de charge éventuellement différentes de batterie de technologie différente.

        Qu’il y ait un risque transfert de charge est réel, mais mineur face au problème de sur- ou sous-charge systématique d’un des parcs, qui peut amener à des incidents ou à une « mortalité » prématurée d’un des parcs.

        Un Cyrix ne devrait donc être utilisé amha qu’entre des batteries de même technologie ou en tous cas compatibles au niveau des tensions de charge.

        Dans le doute, un chargeur B to B permet de s’affranchir du problème, mais pas au même prix....

        Répondre à ce message

    • 16 octobre 2016 14:17, par Piou écrire     UP     Ce message répond à ...

      Je me permets d’intervenir, bien que très tardivement, car je pense que la question d’Aikibu est plutôt : met-on des cyrix entre les batteries d’un même parc ?
      La réponse est bien évidemment non ! Car cela isolerait les batteries entre elles dès la fin de la charge ce qui n’est pas du tout le but recherché... surtout qu« ’accessoirement » si les batteries de ce parc sont branchées convenablement (arrivée du courant par le + d’une batterie et départ par le - de la batterie la plus éloignée) il ne peut même pas donner de courant !!!
      En enfonçant les portes ouvertes, je rappellerais qu’un « parc » de plusieurs batteries (que ce soit plusieurs 12V en // ou 6 x 2V OpZs en série comme chez moi) ne doit être traité que comme une seule batterie.
      De mémoire le Cyrix se coupe à 12,8V donc au dessus de la tension de charge pleine (12,7V sauf erreur de ma part)... « c’est étudié pour » dirait Fernand Raynaud (et la référence indique mon age avancé !). Donc aucun risque de décharge entre plusieurs batteries de charge différentes.

      Répondre à ce message

      • 16 octobre 2016 15:37, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Je me permets d’intervenir

        Excellente idée et précision, du coup j’en profite aussi pour rappeler les tensions critiques du cyrix en insérant ce tableau extrait de la rev00 du Cyrix-12/24-120

        La connexion se fait dès qu’on constate 13 V d’un coté ou de l’autre pendant 10 minutes mais se fait également(plus rapidement donc) si on constate 13,8 V pendant 4 secondes
        à l’inverse pour la déconnexion elle se fait dès qu’on constate 12,8V pendant 10 minutes mais se fait également si on constate 11,8V pendant 4 secondes

        En résumé,

        • en charge/décharge faible c’est 13 V / 12,8 V maintenu pendant 10 minutes ;
        • en charge/décharge forte c’est 13,8 V / 11,8 V constaté pendant 4 secondes.

        Pratiquement, avec des batteries en assez bon état

        • sur un appel faible (le frigo) ou une recharge faible (panneau solaire par ex) le seuil de déconnexion/connexion est 12,8 et 13 V à condition d’être maintenu pendant 10 minutes ;
        • sur un appel violent (démarage poussif) ou une recharge énergique (alternateur, chargeur) le seuil de déconnexion/connexion est 11,8 et 13,8V maintenu pendant 4 secondes.
        JPEG

        Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales