image
image
image

Votre IP : 54.224.108.85
Dernier ajout : 24 mai
Visiteurs connectés : 8

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Mouillages et ports en Mer de Marmara > Côte turque, Mer de Marmara-sud, Bandirma Korfezi

Rubrique : Mouillages et ports en Mer de Marmara

__________________________________________________________________________________________________________________

Côte turque, Mer de Marmara-sud, Bandirma KorfeziVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Janvier 2014, (màj Janvier 2014) par : Collectif Salacia   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Cet article est géolocalisé.

Turquie, Mer de Marmara-sud, Bandirma Korfezi

Imray-Rod-Heikell / Turquie/Mer de Marmara/Bandirma Korfezi

Edition française 2001
Edition anglaise 2013
http://www.4-oceans.com/guide-imray...
http://www.imray.com/Publications/I...

  • Pas d’erreurs.
  • Lacune de mise à jour :
    • Edition 2001 : obsolète
    • Edition 2013 : Beaucoup de lacunes :
      • Les nouveaux ports de Kumsunlu et Karabey ne sont pas décrits
      • Sur Bandirma, on ne trouve jamais de place dans le petit bassin réservé aux yachts. La hauteur du quai, rend quasi impossible le passage d’amarres au quai nord
    • Tous les feux de la côte turque sont équipés de balises AtoN (transpondeurs AIS)

Approche

  • Conditions de navigation généralement rencontrées en été
  • Très claire, mais on aura à contrôler la mise à jour des cartes, c’est une des région où les fonds ont bougé après le tremblement de terre d’Izmit en 1999. La cartographie est à considérer avec précaution.
  • Au milieu de la route entre le golfe de Bandurma et celui de Gemlik, une zone d’interdiction “formelle” de 4 milles autour de l’île/prison d’Imrali, impose :
    • soit son contournement par le nord et il faudra accomplir 50 milles entre Cakilköy ou Kestanelik, sur la presqu’île de Kapidag, et Esenkoy, au nord du Golfe de Gemlik.
    • Soit en longeant la côte, et ce sera contre le vent, si on suit la route classique, entre Bandirma et Zeytinbagi. (route classique pour gagner Istanbul : on monte par la côte sud, et on redescend par la côte Nord, bénéficant de vent et de courants favorables). Dans cette hypothèse, on trouvera deux petits abris bien protégés du Meltem : Kursunlu et Karacabey.

Les ports de cette zone

  • Ces ports sont décrits par ailleurs
    • Bandirma, et/ou Cakilköy et Kestanelik
    • Kursunlu, difficile d’accoster, mais on peut mouiller en baie
    • Karacabey, où l’on ne pourra mouiller qu’en rade
    • Enfin, un peu plus loin, mais décrit avec le Golge de Gemlik : Zeytinbagi

Les mouillages forains

  • Essentiellement des mouillages de grand beau temps, avec deux petites pointes offrant un peu de protection : Dut Limani et Esence.

Ambiance

  • Loin de tout et seuls...
  • On quittera les hauteurs de Kapidag, pour longer Karadag (montagne noire en turc), et atterrir sur Taz Dagi, tous ces sommets entre 800 et 1.000 m. Un peu plus loin, Uludag culmine à plus de 2.500 m (on y skie, l’hiver)
     

    Clearance

  • Rien ici, seul port d’entrée proche : Bandirma. Pas certain qu’ils soient bien équipés pour recevoir des plaisancier. On aura le même problème avec Istanbul.Une autre solution est de d’aller à Cannakale, mais çà commence à faire loin...

Général

  • Très peu de ressources, ici sauf, à Zeytinbagi ou Bandirma
  • Aucun avitaillement possible, si ce n’est celui très limité de petits villages de pêcheurs rustiques.

Michel, Laorana, janvier 2014

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales