image
image
image

Votre IP : 54.82.73.21
Dernier ajout : 17 novembre
Visiteurs connectés : 24

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Mouillages et ports en Mer de Marmara > Côte turque, Mer de Marmara-sud, Erdek

Rubrique : Mouillages et ports en Mer de Marmara

__________________________________________________________________________________________________________________

Côte turque, Mer de Marmara-sud, ErdekVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Novembre 2013, (màj Novembre 2013) par : Collectif Salacia   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail {#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Cet article est géolocalisé.

Turquie, Mer de Marmara-sud, Erdek

Imray-Rod-Heikell / Turquie/Mer de Marmara

Edition française 2001
Edition anglaise 2013
http://www.4-oceans.com/guide-imray...
http://www.imray.com/Publications/I...

  • Pas d’erreurs.
  • Lacune de mise à jour :
    • Edition 2001 : obsolète
    • Edition 2013 : pas de lacune
    • Tous les feux de la côte turque sont équipés de balises AtoN (transpondeurs AIS)

Approche

  • Conditions de navigation généralement rencontrées en été
  • Claire.
  • Il faudra éviter la zone militaire, où mouille et manœuvre la marine nationale turque. Cette zone est aisément identifiable : tout ce qui est à l’Est de l’île Tavsan Adasi.
  • Le petit port, très actif, est souvent encombré, il faudra peut être attendre en mouillage forain, sur la plage tout de suite à l’Est de la jetée

 

Le vieux port d’Erdek

  • Petit port souvent bondé, on peut avoir du mal à trouver de la place. les locaux très accueillants se débrouilleront pour vous en trouver une, quitte à ce que ce soit aux pieds... de leur restaurant !!!
  • Il faut donner du tour, par le sud, et l’Est de l’îlot Zeytinli Adasi
  • La jetée et la darse à l’Est du port est réservée aux ferries locaux, et quelquefois aux militaires du port voisin. Dans ce cas
    • Les militaires occupent la jetée et/ou la darse
    • Les ferries prennent la place des petits bateaux de pêche
    • Les petits bateaux de pêche prennent la place des plaisanciers locaux
    • Plaisanciers locaux... qui se serrent
    • Et vous aussi !!!

La plage d’Erdek

  • Une très belle plage sur un quart de mille, offre un très bon mouillage, à l’Est de la jetée.
  • Il semble qu’une obstruction (pipeline ???) soit à gérer sur l’extrémité SE de cette plage
  • Bon fond de sable tenant bien, parfaitement abrité du Meltem (NE ici)
  • Néanmoins, et nous en avons été victimes (voir la photo jointe), des orages peuvent lever un vent de SW rendant le mouillage très vite intenable. Une partie du port serait également affecté par ce type de temps.
  • Dans ce cas de figure la sécurité recommande de gagner Ilhankoy à 8 milles au NW, parfaitement abrité. On aura à contourner Zeytinli Adasi, en se trouvant à son vent, mais, c’est court et ensuite on a de l’eau à courir au largue/grand largue.
  • Sur la photo, on voit bien monter l’orage du SW. Après avoir dégagé le mouillage de la plage, en urgence, nous étions en train de doubler l’îlot Zeytinli Adasi, en faisant route au NW, très arisés. Une heure après nous étions à l’abri à Ilhankoy (8 milles !!!)

Ambiance

  • Le village et son port ont beaucoup d’allure. Préservé, l’endroit est un refuge des “happies few” branchés d’Istanbul. Quand nous l’avons visité, 2009, en juin, il restait authentique, dégageant une belle vitalité à la turque
  • Nous n’avons malheureusement pas pu faire de photo, un orage nous a amené à dégager vite fait.
  • Il est possible que ces orages soient fréquents, si on prend en considération la topologie de la presqu’île de Kapidag, et ses 800 m d’altitude dominant la mer de Marmara. Pour le marin, Il s’en dégage une ambiance désagréable, de suspicion et de doute sur les évolutions météo.

 

Clearance

  • Rien ici, seul port d’entrée proche : Bandirma. Pas certain qu’ils soient bien équipés pour recevoir des plaisancier. On aura le même problème avec Istanbul.Une autre solution est de d’aller à Cannakale...

Général

  • Très achalandé, le village offre aussi de nombreux bars et restaurants, dans une ambiance festive très agréable, peu marquée par le tourisme européen.
  • On trouvera de nombreux artisans et corps de métiers spécialisés dans la marine. Pas toujours orienté yachting, mais... on vous dépannera
  • A quelques kilomètres par dolmus (taxi collectifs bons marchés), vous pourrez vous dépanner sans problème à Bandirma, grand port et grande ville moderne.

 
Michel, Laorana novembre 2013

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales