image
image
image

Votre IP : 54.224.108.85
Dernier ajout : 24 mai
Visiteurs connectés : 17

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Mouillages et ports en Mer de Marmara > Côte turque, Mer de Marmara-Est, Tuzla Körfezi

Rubrique : Mouillages et ports en Mer de Marmara

__________________________________________________________________________________________________________________

Côte turque, Mer de Marmara-Est, Tuzla KörfeziVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Janvier 2014, (màj Décembre 2015) par : Collectif Salacia   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail

Cet article est géolocalisé.

Turquie, Mer de Marmara-Est, Tuzla Körfezi

Imray-Rod-Heikell / Turquie/Mer de Marmara/Tuzla Körfezi

Edition française 2001
Edition anglaise 2013
http://www.4-oceans.com/guide-imray...
http://www.imray.com/Publications/I...

  • Pas d’erreurs.
  • Lacune de mise à jour :
    • Edition 2001 : obsolète
    • Edition 2013 : la nouvelle marina de Pendik est bien décrite
      • Le plan dessiné est faux, dans ses détails
      • La photo aérienne est juste
    • Tous les feux de la côte turque sont équipés de balises AtoN (transpondeurs AIS)

Approche

  • Délicate, et à soigner
    • Venant du sud ou de l’ouest, ce sera sans problème particulier
    • Venant du Bosphore, il faudra parer des hauts fonds de Maltepe Banki à 6 milles dans le nord-ouest de Pendik.
    • Hauts fonds bien balisés, mais néanmoins à gérer avec précaution, toute cette zone étant soumise à un trafic intense. les dizaines de cargos au mouillage, en attente pour le passage du Bosphore, poseront problème. (voir le diaporama plus bas)

MàJ oct 2015 ” : En fait, le haut fond de Maltepe Banki est la résurgence tellurique d’une ancienne îles des Princes, disparue à la suite d’un séisme en 1.010. Voir le commentaire plus bas.

Tuzla Korfezi

  • La presqu’île de Tuzla, prolongée du cap Tuz Br, détermine deux zones distinctes de navigation
    • Au nord Pendik, ancien mouillage bien protégé, a été aménagé avec une grande marina, et un terminal de ferries. Pendik est devenu un nœud de communication stratégique en Mer de Marmara
      • A terre, la station de chemin de fer donnera accès aux deux rives du Bosphore, quand le tunnel ferroviaire sera opérationnel (sous peu). Nous sommes maintenant ici, dans la banlieue d’Istanbul
      • En mer, le terminal des ferries rapides dessert toute la mer de Marmara, qui a tendance à devenir la grande banlieue d’Istanbul. La marina offre maintenant l’unique solution de mouillage sur cette zone.
      • Mais surtout Pendik se trouve à 5 (cinq) km du deuxième aéroport d’Istanbul : Sabiha Gökçen essentiellement dédié aux lignes intérieures et aux vols charters. Il a vu passer 5 millions de passager l’an dernier, et sa capacité vient d’être portée à 25 millions (il faut retenir ce chiffre, qui sera traité plus après)
      • Au sud de Pendik, toute la zone d’Aydinli, et le nord de la presqu’île de Tuzla est occupée par d’immenses chantiers navals. Toute cette zone, ainsi que le pourtour de la presqu’île (zone militaire) sont à l’évidence peu recommandées à la navigation de plaisance.
    • Au sud de la presqu’île, deux zones de mouillage ;
  • Entre Dalyan Br et MezarBr, une belle baie, aménagée d’un môle, au SW, équipé pour les ferries, et à l’Est d’un quai dédié aux chalutiers, offre un excellent abri en mouillage forain. mais l’espace est compté (voir photo jointe)
  • A noter que cette photo indique bien le sens du vent dominant : NE. Elle montre aussi les risques présentés par les nombreuses amarres flottantes, dans ce type de mouillage anarchique
Mouillage SE Tuzla. Crédit photo Yacuni
  • Dans l’anse, à l’Est de Mezar Br, un bon mouillage, bien protégé des vents dominants, mais... ce sera bientôt fini, les turcs y développent un méga projet de cité lacustre. Projet pharaonique, qui, s’il se réalise accueillera 840 bateaux, sera construit sur 550 hectares, 840 bateaux logés dans une cité lacustre avec des îles sur le modèle de « Venise ». Il en coûtera un investissement de 250 millions de dollars
    Sera une première en Turquie pour ce concept architectural incluant : un grand port de plaisance, un centre commercial situé dans les îles, un hôtel cinq étoiles, un parc d’attractions, et des jeux d’eau Le projet prévoit 25 millions de visiteurs par an, et sera achevé en 2015. (25 million, comme la capacité à la quelle a été portée l’aéroport tout proche) Voir : la nouvelle Venise de Tuzla
  • Tout au sud de Tuzla Körfezi, de part et d’autre de la petite presqu’île de Bayramoglu (le fils de la fête, en turc !!!), deux bons mouillages forains à utiliser alternativement en fonction du vent

“Tuzla” Le projet délirant de la cité lacustre

  • Peut être pas si délirant que celà.
    • En effet, si comme Rod Heikell le note fort justement : il y a 40 ans, cette zone était réputée pour son calme, essentiellement fréquentée par d’aimables retraités prenant soin de leur santé... Le Boom économique et le développement des chantiers a bouleversé le paysage.
    • Aujourd’hui, en toute proximité d’Istanbul, tous ces terrains offrent un potentiel de plus-value immobilière colossal.
    • Dans tous les cas, les infrastructures logistiques sont en place
Tuzla, cité lacustre
  • Encore faudra-t-il avoir du souffle et des moyens. Pour mémoire, le 3ém aéroport d’Istanbul vient d’être attribué consortium mené par le turc Limak Holding, qui a été retenu pour construire le troisième aéroport d’Istanbul et l’exploiter pendant 25 ans. Le groupe diversifié a remporté vendredi le plus important appel d’offres jamais réalisé en Turquie, avec une offre de 22,2 milliards d’euros. Ce sera tout simplement le plus grand aéroport du monde, avec un potentiel de 150 millions de passagers par an... Istanbul, le 3ém aéroport

 
MàJ dec 2015

Pas délirant du tout

  • Elle s’appelle Viaport Marina Tuzla, et les premiers pontons sont opérationnels.
  • Comme d’habitude, en Turquie, l’accueil est très professionnel

 

 
Accueil

 

La marina de Pendik

  • Pour y être passé en 2005, puis, en 2011, le contraste est saisissant
  • En quelques années, il s’est développé ici un concentré de savoir faire technique impressionnant
  • Toutes les grandes marques d’électronique, de voilerie, d’accastillage, de construction de bateaux, d’entretien et de maintenance, etc... sont là
  • A terre, les parkings (autant que de bateaux) souterrains, protègent de la chaleur. Les plus grandes marques de vêtement, de bijoux de luxe, sont présent
  • Au résultat, en peu de temps, la marina s’est remplie, et remplie du must nautique de l’opulente Istanbul... Voir la photo ci-contre, et le diapo ci dessous.
Pendik 2013

Ambiance

  • Si elle est pratique, la marina ne dégage pas vraiment une chaude ambiance maritime.
    • L’accueil est professionnel, mais
    • Beaucoup de clinquant, et... beaucoup de fric (pas toujours vieux...)
  • C’est probablement dû à l’accès récent des turcs à la plaisance
    Pendik approche, les cargos au mouillage {JPEG}Marinturk Istanbul City Port (marina de Pendik) crédit photo : New Istanbul {JPEG}Pendik : Marinturk Istanbul City Port {JPEG}Pendik : Marinturk Istanbul City Port {JPEG}Pendik, terminal et grands ferries, vus depuis la marina {JPEG}

Clearance

  • Rien ici, il faut aller à istanbul

Général

  • Tout le confort, toutes les commodités
  • Large approvisionnement dans la marina
  • Restos et bars chics (enfin chic pour certains...)
  • Très larges possibilités d’accastillage, y compris de haute technologie
  • Toutes réparations, y compris l’achat d’un voilier tout neuf...
  • Et bizarrement... on a beaucoup de mal à trouver du gaz... Faut croire que l’on ne cuisine pas à bord

Michel, Laorana, janvier 2014

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

3 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • C’est le retour de la dixième des îles des Princes.
    Après

    • Eskiden Büyükada, Prinkipo(Pityoussa) ;
    • Heybeliada, Halkis (Halki, Khalkitis) ;
    • Burgazada, Antigone (Antigoni, Panarmos) ;
    • Kınalıada, Proto (Proti) ;
    • Kaşıkadası, Pita ;
    • Sedefadası, Terevinthos ;
    • Tavşanadası, Neandros ;
    • Yassıada, Plati (Plate) ;
    • Sivriada, Oksiya (Oxya) adıyla anılırmış.
    • Et donc, la dixième : Adası Vordonisi ( Vordonos- Bardonos)
      Les marins et les cartes nautiques la connaissait sous son nom turc : « Maltepe Banki ». Elle ressurgi 1.000 plus tard sous son nom byzantin : « Vordonisi »

    Voir ces liens

    Selon l’article du Petit Journal d’Istanbul

    • Vordonisi, l’île perdue
      • Cette petite île – qu’on pensait disparue – a fait parler d’elle mi-octobre, lorsque les médias turcs ont annoncé son grand retour au large de Maltepe (rive asiatique), à 700 mètres des côtes. La municipalité locale s’est donné pour mission d’aider cet îlot à sortir des flots et de l’oubli…
      • Vordonisi (c’est son nom) avait disparu de la surface en 1010, après un séisme dévastateur, rapporte le quotidien Hürriyet. La mairie de Maltepe souhaite développer une activité touristique autour de l’îlot retrouvé, et a envoyé des plongeurs pour l’étudier et la photographier. Vordonisi abritait autrefois un monastère construit sous l’Empire romain d’Orient par le patriarche Photios Ier de Constantinople. Monastère dont les plongeurs ne sont pas parvenus à apercevoir les vestiges…
      • Vordonisi était apparemment connue comme la “petite île” à l’époque byzantine. Elle était la dixième des îles des Princes. Son étude devrait livrer de précieuses informations sur l’histoire humaine et sismique d’Istanbul.

    sy Laorana à Licata

    NB où l’on connait aussi, ici dans le canal de Sicile, tout près, une île tellurique faisant du YoYo : Ferdinandea, l’île revendiquée, qui n’existe pas : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ferdi...

    Répondre à ce message

  • 14 décembre 2015 07:05, par yoruk écrire     UP Animateur

    Voir l’article

    A 10 km de l’aéroport international d’Istanbul Sabiha Gökçen, dédié low coast. A 15 milles du Bosphore, une nouvelle marina à Tuzlà est en cours de réalisation.

    • Elle s’appelle Viaport Marina Tuzla, et les premiers pontons sont opérationnels.
    • Comme d’habitude, en Turquie, l’accueil est très professionnel

    Michel s/y Laorana

    JPEG

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales