image
image
image

Votre IP : 54.162.151.77
Dernier ajout : 19 juillet
Visiteurs connectés : 14

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Articles > Mouillages et ports > Turquie > Côte Carienne > Côte Carienne/Sud-Est golfe de Gökova

Rubrique : Côte Carienne

__________________________________________________________________________________________________________________

Côte Carienne/Sud-Est golfe de GökovaVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Septembre 2013, (màj 16 juin) par : Collectif Salacia   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Cet article étant géolocalisé localement, validez OK ci-dessous convient.

Turquie côte Carienne

Imray-Rod-Heikell / Turquie/côte Carienne/Sud-Est golfe de Gökova

Guide imray en français
Guide Imray, en anglais, pour la Turquie et Chypre
Mises à jour Imray en anglais

  • Tous les feux de la côte turque sont équipés de balises AtoN (transpondeurs AIS)
  • L’accès aux données NAVTEX par le web, comporte des risques, ceux de la qualité de la connexion 3G ou wifi… La sécurité est bien sûr d’y accéder par un récepteur NAVTEX dédié… mais vous serez limité à ce seul usage.

Approche

  • toujours délicate
    • Nombreux hauts fonds
    • Cartographie indigente
    • Vents erratiques et rafales pouvant être violentes

Gelibolu Bükü

  • Grande baie, il faudra parer des hauts fonds en venant de l’Est
  • Le fond SE de la baie s’envase
  • On mouille avec beaucoup de fond, en prenant garde une remontée rapide de ces fonds. Rod Heikell le donne comme un abri raisonnable du Meltem (je ne l’ai jamais pratiqué)
  • On peut aussi mouiller sous le vent de la petite île Camli Adasi. Probablement un mouillage de beau temps
  • Peu de choses à terre à part un restaurant

Sehir Adalari

  • C’est un endroit très particulier, des îles enchanteresses et mystérieuses écrit Rod Heikell.
  • On y trouvera entre autres, une merveille de petit théâtre, les remparts dominant le,port antique, et... la plage de Cléopâtre !!!
  • La légende nous dit que Cléopâtre aurait fait venir du sable d’Égypte, pour pouvoir s’y dorer avec son amant Antoine... C’est trop beau pour être vrai... mais une fois sur l’île, une fois les hordes de touristes repartis, pris par le charme de cette île... On a très envie d’y croire...
  • On mouille dans l’anse NW, en évitant de gêner les Gulets qui viennent à quai sur la petite jetée
  • On peut aussi mouiller à l’Est, dans le port antique, dont il ne reste que les jetées submergées, qu’il faudra soigneusement parer
  • Il est interdit de descendre à terre autrement que par l’accès payant de la jetée
    • La plage de Cléopâtre est devenue une horreur, bouffée par le tourisme de masse
    • Le petit théâtre sous les oliviers (il y a un olivier sur la scène) est un bijou. la promenade le long des remparts fait le tour du sud de l’île, avec une vue sur le port antique
  • Le soir tout se calme, il vous reste à vous faire beau, Cléopâtre vous attend...

Sögüt et Kesr

  • Grande baie, envasée dans sa partie Sud Est, seule la côte Sud et Sud Ouest est praticable
    • On trouvera deux pontons, aménagés avec des pendilles. Mais les voiliers de passage intéressent peu les gestionnaires. Sögüt est devenu la banlieue du Golfe de Gökova pour Marmaris tout proche. L’ambiance s’en ressent
    • A l’entrée, côté ouest, le premier ponton est réservé à un club de voile
    • Eau, électricité, un peu d’approvisionnement sur place, sinon on trouvera tout à Marmaris en prenant un Dolmus qui y mène en une demi heure.
    • Une charge est demandée. On peut mouiller avec deux marres à terre, entre la jetée sud et le club nautique.
  • La crique de Kesr, juste à l’ouest, est un faux ami. Envasée, exposées aux vents dominants, et envahie de fermes marines (2008).

Degirmen Bükü

  • Grande baie boisée, indentée de plusieurs criques
    • Il faut soigner la navigation, de nombreux hauts fonds et écueils parsèment la baie
    • Les vents peuvent aussi poser des problèmes, en particulier avec des changement de force et de direction l’après midi, avec le renforcement des thermiques.
  • Parmi les mouillages
    • Okluk Köyü, le plus sécurisé, tout à l’Est
    • English Harbour en face, à l’ouest
    • Un mouillage de beau temps au NE : Zeytinli Cove
    • La baie du sud est une zone interdite, un puissant homme politique y ayant sa propriété......

Mise à jour juin 2019.
On connait maintenant les coordonnées de l’homme politique puissant, en question, puisqu’un palais et un port « présidentiel » viennent d’y être construits, ce qui y rendra la navigation très délicate... Néanmoins, « Okluk Köyü » reste toujours accessible
Okluk Köyü

Orientée, vers le NE, elle devrait en principe être protégée des vents dominants d’Ouest. néanmoins, l’après midi, avec les thermiques, le vent passe carrément au SW et prend la crique en enfilade. les rafales peuvent être violentes.

  • le fond de la baie est envasé. On peut avec précaution s’y mettre en mouillage forain sans amarres à terre. On aura le vent de face...
  • Sur le côte SE deux ponton restaurants très bien équipés. Cependant, de nombreux bateaux préfèrent venir arrière au quai sur leur ancre. les fonds descendent très vite
  • En face, sur le côte NW, on passe deux amarres à terre et on mouille sur ancre, en prenant soin d’éviter celles des bateaux mouillés de l’autre côté, sur les pontons.
  • On trouve de l’eau, de l’électricité et un peu d’approvisionnement dans les restaurants.

Mise à jour juin 2019.
Malgré l’implantation d’un palais « présidentiel » au sud de la baie de Degirmen, Okluk Kuyu, le bijou décrit dans la vidéo ci dessous, reste toujours accessible. Voir aussi le commentaire du

English Harbour


Belle crique étroite et totalement déserte, devant son nom aux forces spéciales britanniques qui y avait établi une base secrète pendant la deuxième guerre mondiale.
  • le fond de la baie au nord, est complètement envasé, de même que l’anse située à l’ouest
  • Bien protégée des vents dominants, elle n’offre que peu de possibilités de mouillage. On passera obligatoirement des amarres à terre
  • Il existe une alternative dans la baie jumelle située dans son Est. mais ce mouillage semble plus exposé, et offre peu de place, les fonds descendant très vite

Köremen Adalari
  • A un peu plus d’un mille dans l’ouest de l’entrée de Degirmen Bükü, un groupe d’îlots protègent sommairement deux mouillages spectaculaires
    • Celui de l’Est offre quelques places. Il faudra passer des amarres à terre
    • Celui de l’ouest, très bien protégé des ventes dominants, n’offre qu’une place, mais, quelle place !!! Amarre à terre obligatoires
  • Très prisés des Gulets et des bateaux d’excursion on a peu de chance d’y trouver une place

Kargilibük


Étonnante ria déserte et encadrée de frondaisons descendant jusqu’à l’eau. Là, on se croirait en Amazonie. Le fond de la baie s’est envasé, seul la toute première partie après le coude est utilisable.
  • On passe des amarres à terre sur la rive NW
  • Le seuil vers le fond de la baie est donné à +/- 1 m ce qui limite son accès
  • Parfaitement protégé de tous les vents, on peut laisser le bateau pour gagner une taverne rustique établie à l’extrémité Ouest du fond de la baie. On suivra un chemin côtier agréable, mais étroit, sur un petit kilomètre. prévoir des lampes électriques pour le retour !!!

Clearance

  • Rien ici

Général

  • Le contraste entre les côtes montagneuses et pelées de la côte nord du golfe de Gökova, et la luxuriance de la côte sud, vallonnée, boisée et indentée de nombreuses anses, est saisissante
  • Aucune agglomération, peu de routes, mais énormément de bateaux d’excursions, partant soit de Bodrum, soit de Sögüt, et une multitude de voiliers de location qui y trouvent une navigation relativement facile
  • L’approvisionnement est un problème ici.
    • Mieux vaut prévoir pour l’épicerie et les produits secs, à l’entrée du golfe : Bodrum ou Turgutreis.
    • Pour les légumes et les fruits, on pourra toujours se dépanner même sommairement dans les pontons restaurants
    • Pour le carburant, il doit être possible de se dépanner à Sögut, mais ce sera par bidon.
    • Pas de distributeur de billet sauf à Sögut.
  • La région mérite d’être reconnue à pied depuis les mouillages, avec des forêts magnifique, et de nombreux chemin de randonnée.

Ambiance

- 

- 
Michel Laorana septembre 2013

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

5 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • Il est toujours là... 2000 ans plus tard

    magique ... n’est ce pas B-)

    Michel

    JPEG

    Répondre à ce message

  • 4 août 2015 13:47, par anterak écrire     UP  image

    sedir adasi : une des plus belles vues du golfe de Gokova.

    Malgré le monde et l’entrée payante à l’île : la vue, la plage et le théâtre méritent le 15 TL pour y entrer ( enfants gratuits )

    Répondre à ce message

  • 4 avril 2018 18:46, par anterak écrire     UP  image

    J’espère que tout le monde a bien profité en son temps de ces endroits et des criques paisibles et desertes de Gokova car ca ne va pas durer.
    Le ministère turc a décidé d’ouvrir à la construction tout le littoral pourtant classé et protégé en zone 1 (logiquement hautement protégé pour sa faune sa flore et/ou ses vestiges). L’avis du ministère a été contre l’avis de la province de Mugla qui a décidé de porter l’affaire en justice.

    Sont visé la crique de Okluk ou il y sera bati un batiment de 13 m de haut, 4 étages sur les 20% de superficie que compte les 20 ha de cette zone !

    JPEG

    Répondre à ce message

  • Okluk koyu ou la baie de Okluk est une des plus ancienne baie de la region ou les tavernes sont installée depuis plus de 30 ans. Malheureusement ces pionniers vont devoir degager manu militari car c’est là que le président a jeté son dévolu pour la construction de son palais d’été :-( Nos amis de Sailing Kalamari qui tienne un blog bjen alimenté, craignent de voir chuter la fréquentation de la baie et des tavernes car les plaisanciers pensent qu’il est déjà interdit d’y aller.
    Il n’en est rien une action en justice est également en cours et les tavernes comme la Taverne de la Sirene (Deniz kizi restoran) sont toujours accessibles.

    Voici la vidéo : https://youtu.be/_EjW8-7vgBI

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales