image
image
image

Votre IP : 3.94.129.211
Dernier ajout : 15 décembre
Visiteurs connectés : 9

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Le confort à bord -forum- > Choisir un groupe électrogène pour charger ses batteries

Rubrique : Le confort à bord -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

Choisir un groupe électrogène pour charger ses batteriesVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Mai 2014, (màj Mai 2014) par : Erik   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour à tous !

Je songe à investir dans un petit groupe électrogène d’appoint pour charger mes batteries quand le vent n’est pas de la partie pour faire tourner l’éolienne et que le soleil joue à cache-cache avec les gros nuages qui rendent l’atmosphère lourde et chaude ...

En revanche, j’ai besoin de « dimensionner » celui-ci (1KW, 2KW, 4 ...). Il ne servirait qu’a recharger mon parc (800Ah) via un chargeur qui, lui aussi, fera partie de l’investissement « énergie ». N’allant quasiment jamais en marina, je n’ai ni prise de quai, ni, de fait, de chargeur de batteries.

Habituellement, on définit sa consommation puis on choisit le groupe en fonction, mais ... combien consomme un chargeur de batterie ? De quelle puissance ai-je donc besoin ?

Mille mercis d’avance pour vos réponses ...

Eric

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

14 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • Puissance consommée par le chargeur : Courant * 15 volts * 1.2 (rendement).

    P.ex. 40A fois 15V fois 1.2 = 720 Watts.

    Puissance du groupe : au moins 1.5 fois la puissance consommée par le chargeur, soit dans cet exemple 1000 watts au moins. En pratique, s’il y a des pics de courant pour diverses raisons il vaut mieux avoir un groupe 2 fois plus puissant que le chargeur, donc 1.5 kW dans cet exemple.

    Répondre à ce message

    • Merci Robert,
      C’est (comme toujours) si simple quand c’est bien expliqué.

      Une question a 2 balles pourtant, le groupe ne sera utilisé uniquement pour charger les batteries, existe-t’il tout de même un risque de pic de consommation dans ce cas.

      J’en profite, 2ème interrogation : l’ensemble « groupe+chargeur » risque d’être acheté aux US (je suis en Amérique centrale et vais remonter en Floride a l’automne), y-a-t’il des choses a respecter ou a éviter avec les différences 115/230V et 50/60Hz ou puis-je imaginer simplement l’ensemble groupe+chargeur comme un tout sans me soucier si c’est finalement du 110 ou du 220V qui provient de l’un et alimente l’autre ?

      J’espère être clair :/

      Répondre à ce message

      • Les chargeurs modernes à découpage acceptent le plus souvent entre environ 100 et 300 volts en 50 ou 60 Hz ou même au delà de 60 Hz.. Donc aucun problème en changeant de continent (50-60 Hz) ou dans le choix du groupe entre 110 et 230V.

        Par contre ces chargeurs à découpage sont parfois mal supportés par certains groupe modernes à « inverter » (ces groupes ont des sécurités électroniques très sensibles) c’est pour cela qu’il vaut mieux viser 2 fois la puissance minimale. J’ai eu le cas avec un groupe Mitsubishi 1000W et un chargeur Sterling 40A, le groupe était juste limite de disjoncter.

        Répondre à ce message

        • Le niveau sonore peut aussi être un critère de choix, surtout exprimé et parfois violemment par les autres bateaux au mouillage.
          Du coup un 1500 tpm (1800 pour du 60 Hz) sera préférable, en terme de bruit, à un 3000 tpm. Pour le poids et le prix c’est l’inverse. Ainsi mon groupe Northern Light 3,5 kW (5 CV à 1500tpm) utilisait la même base que mon Volvo 2040 (40 CV à 2800 tpm), même poids et même prix.

          Il existe, avec l’électronique inverter (je crois) des modèles à vitesse variable pour lesquels la vitesse (et donc le bruit) diminue lorsque la conso est faible. Dans ton cas précis, si ta conso nominale (hors pics) est par ex de 1500 VA, il sera judicieux de choisir un modèle qui donne ces 1500VA à 1500 tpm et de le laisser accélérer pour étaler les (rares, dans ton cas) pics de puissance. Tes voisins t’en seront gré. Bon, bien sur, les pétrels et autres veaux de mer des traversées pacifiques n’ont pas voix au chapître ;-)

          Enfin, un chargeur plus puissant (surtout 3 ou 4 états, bien réglé) fera son boulot plus rapidement, diminuant d’autant l’inconfort (très vrai pour les déssal sur groupe).

          Répondre à ce message

  • Tu as tout a fait raison, Yves, sur le niveau sonore, c’est même ce qui me fait réfléchir entre un groupe et tartiner mon roof de panneaux solaires supplémentaires car , hélas, mon porte monnaie n’est pas d’accord avec un investissement dans un groupe diesel en cocon qui est la solution en phase avec mes besoins et mes voisins...
    De plus je n’en trouve pas en faible puissance. En effet, suite aux calculs vus plus haut, je pensais partir sur un chargeur de 60A donc un groupe de 2KW.

    La solution finale va donc se trouver entre 5 panneaux solaires supplémentaires (genre 5x125W) en plus de mes 3 insuffisants 125W ou dans une astuce pour « planquer » decibellement parlant le groupe essence dans la baille ou dans une soute à l’avant avec un ventilo ...

    Merci a tous pour vos infos toujours précises et instructives.

    Répondre à ce message

    • Je mettais mon groupe Mitsubishi 4 temps Inverter dans la grande baille à mouillage : bruit extérieur très faible pour les voisins, et supportable sur le bateau.

      Répondre à ce message

      • Etait-ce de ces groupes à vitesse variable en fonction de la puissance sollicitée ?
        Et si oui, à quelle puissance correspondait un niveau sonore acceptable (en plein dans le subjectif, comme les voisins de mouillage d’ailleurs)

        Répondre à ce message

        • Avoir un groupe inverter de 2kwa 20/25kg dans un coffre pour un randonneur c est très securisant , et préférable a des surplus de panneaux ( on a pas toujours la place ) .et ( on a pas toujours du soleil) . L avantage de l inverter est son poids Mais bien sur prévoir 1,5 à 2 fois la puissance Max utilisée pour la tranquillité.
          C est un plus non négligeable en croisière et en sécurité. Après , si on a un yacht , on peut choisir entre deux versions :
          un 3000 Tours petit , au go et refroidi eau de mer de plusieurs kW.. Attention pour l entretien , l accès est important , j ai vu chez des constructeurs il fallait être une souris pour faire cet entretien , et voir de gros problèmes pour le sortir . Sachant qu il s usera tres vite en usage intensif. Pour les grosses unités , un 1500 Tours ( le poids n est pas le même + 200 kg ) tous les problèmes sont résolus. En bref : tout dépend du bateau et du genre de navigation effectuée.
          Pour un petit voilier , un petit groupe à essence est une sécurité non négligeable. Un tour du mondiste. Bertrand f3dd/mm

          Répondre à ce message

  • nous voulons acheter un groupe électrogène portatif de 2000 watts minimum.
    on hésite entre deux modèles.
    un fourni par ATMB ET VENDU PAR LES SHIPS usuels, modèle Sinemaster IG2000, technologie inverter.

    l.autre de SDMO, MODÈLE VARIO 2400 watss, technologie inverter aussi, moins cher que celui vendu par les ships.
    on se demande si le modèle fourni par ATMB a des qualités plus « marines » que celui de SDMO , ?
    SDMO semble être la référence française fabricant de groupes électrogènes, base à Brest.

    quels sont les critères à privilégier dans la comparaison : bruit ? Consommation ? Puissance ?, cylindrée ? Ne de tours par minute ?

    flores

    Répondre à ce message

    • Le bruit et le nombre de tours/mn ont peu de sens en technologie Inverter puisque ce sont des groupes à vitesse variable en fonction de la charge.

      SDMO (qui appartient au groupe US Kohler) ne fabrique plus tout ce qu’il vend et le bas de sa gamme a les yeux bridés.

      Ce qui est un peu surprenant est que le Vario 2400 n’est pas sur le site ou le catalogue de SDMO, qui propose un groupe Inverter de 2000 W à moteur Yamaha, alors qu’il est vendu en GSB. Donc à priori chinois rebadgé...

      Le groupe Kipor est franchement chinois...

      Le critère essentiel, à mon avis, est le taux de distorsion, souvent très mauvais sur le matériel bas de gamme. A demander à différents niveaux de puissance.

      Il y a sur le site un exemple de chargeur détruit par un groupe à forte distorsion.
      http://www.plaisance-pratique.com/i...

      Un bon choix après essai : Honda EU 20i : moins de 5 % de distorsion (Honda annonce 2.5 %) : aussi bon que le secteur.

      Répondre à ce message

  • Merci pour les conseils. Vu les avis unanimes pour ne pas acheter du matériel cheap, nous avons fait l’acquisition d’un groupe électrogène Honda EU20i, 2000 watts , pour brancher sur notre chargeur çristec de 40 watts.
    acquis d’occasion., auprès d’un ex propriétaire de camping-car.
    flores.

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Les chargeurs à découpage pour intéressants qu’ils soient au niveau du poids et peut être du prix sont également excellents pour générer des fréquences indésirables en retour sur tout le réseau.
    Certaines marinas au USA en interdises l’usage.
    Amicalement
    Bastide

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales