image
image
image

Votre IP : 107.23.129.77
Dernier ajout : 22 mai
Visiteurs connectés : 16

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > L’électricité à bord -forum- > Divers > Branchement télécommande de guindeau

Rubrique : Divers

__________________________________________________________________________________________________________________

Branchement télécommande de guindeauVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Avril 2017, (màj Avril 2017) par : scorseau   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

Bonjour,
voici quelques mois que je regarde mes schémas de guindeau et ceux de la radio commande Velleman , et que je me demande comment je vais brancher cela ....J ’ai trop de bornes par rapport à ce qui est décrit dans divers sujets ... Alors , vos avis pratiques me seraient bien utiles ....
Remerciements anticipés
salutations cordiales .

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

15 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 25 avril 2017 16:27, par scorseau écrire     UP

    Avec les schémas ci-joints , c ’est plus clair ...
    R+
    S+

    Répondre à ce message

  • 25 avril 2017 16:34, par scorseau écrire     UP

    OUPS , voici les 2 vues des appareils à relier ...
    R+
    s+

    JPEG

    Répondre à ce message

  • 25 avril 2017 16:36, par scorseau écrire     UP

    Et la télécommande

    JPEG

    Répondre à ce message

  • 26 avril 2017 06:36, par Négofol écrire     UP Animateur

    Si on examine le schéma de câblage du guindeau, on voit que le relais est commandé en envoyant le (+) (fil marron) alternativement sur le relais via le fil A2 (noir) et le fil A1 (bleu).

    La télécommande comporte deux relais en sortie, non reliés à l’alimentation (contacts « secs »). Ces relais se comportent comme de simples inverseurs, qui relient le point central (COM) alternativement à la borne OFF (position notée NC = normalement connecté) en position repos du canal concerné et à la borne ON (position notée NO = normalement ouvert) en position travail (= bouton du canal enfoncé sur l’émetteur).

    Ces relais doivent donc être utilisés en simple interrupteur, comme les contacts de pont et donc il faut :

    • relier les deux bornes COM au (+) batterie (fil marron), pris après le fusible de protection,
    • relier le contact travail d’un des canaux au fil A2 (noir),
    • relier le contact travail de l’autre canal au fil A1 (bleu).

    Attention, ce récepteur comporte une option de temporisation des sorties paramétrable. Il est impératif que cette temporisation soit réglée en position 1 (simple ON/OFF) car, avec une temporisation, l’arrêt du guindeau ne serait pas instantané au relâchement du bouton de la télécommande, ce qui peut-être très dangereux ou entraîner des dégâts. Il sera utile de vérifier que ce réglage est bien conservé après coupure de l’alimentation du récepteur (circuit isolé par le coupe-batterie).

    Répondre à ce message

    • Bonjour,

      J ’ai eu le nez creux de poser la question et de recueillir la bonne réponse... .
      J ’avais échafaudé pas mal de possibilités de liaison , la votre n ’en faisait pas partie !!!!

      C ’est dire que mon niveau exige une précision de plus quand vous écrivez :

      Relier le contact de travail d’un des canaux au fil A2 noir dois-je comprendre que je le relie à la borne NO= ON du canal 1 par exemple , et que le fil A1 bleu sera relié à NO= ON du canal 2 ?
      Cette interprétation sous tends que les bornes NC=OFF des 2 relais restent non utilisées ?

      « Pour le reste » , j ’ai compris les précautions à prendre pour le CC et la temporisation.

      Avec tous mes remerciements
      Cordiales salutations .

      Répondre à ce message

      • 26 avril 2017 09:41, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

        Correct, la position repos est inutilisée car les commandes de guindeau sont de simples poussoirs normalement ouverts, pas des inverseurs.

        Répondre à ce message

        • Re bonjour !!!
          Merci pour le « service » express ....
          Bien , je rassemble mon courage , le matériel, j ’attends une bonne météo( comprendre temporisation possible ..) et j ’y vais .....
          Feed-Bacck à venir ici même .
          Remerciements renouvelés
          salutations cordiales

          Répondre à ce message

          • j’ajoute mon grain de sel :’-))

            Les schémas ne sont pas sans m’évoquer un guindeau Lewmar alias Simpson Lawrence.

            J’ai ça à bord et j’ai installé une commande filaire avec une prise à coté du guindeau.
            En passant les câbles du guindeau j’ai passé un câble 3x1,5 et me suis installé une commande à la barre via un simple interrupteur spdt . (spdt c’est un vulgaire inverseur à trois fils. En position centrale le point milieu est en l’air. Quand on l’actionne il relie ce point à l’une ou l’autre de bornes latérales)

            Mais ... un guindeau est un instrument dangereux car très puissant.
            Celui qui le commande doit voir le barbotin, la chaîne et la façon dont elle s’enroule et descend dans le puits. Il doit aussi veiller à ce que personne ne divague à proximité.

            A mon sens les commandes à pied sont déjà très dangereuses. N’importe qui peut marcher dessus par inadvertance et provoquer l’écrasement d’une main ou d’un pied mal placé.

            La commande au poste de pilotage est aussi dangereuse : On maîtrise la barre, le moteur et le guindeau mais on ne voit pas comment la chaîne s’enroule et descend dans le puits.

            L’été dernier j’ai cassé mon guindeau en relevant l’ancre dans un mouillage exigu. Du poste de barre je ne voyais pas ce qui se passait en dessous du guindeau. La chaine s’était entassée et ne pouvait plus descendre dans le puits. Pensant que l’ancre avait croché une roche, j’ai mis en avant et j’ai insisté. Montée, descente, rien ... . La chaine ne pouvant plus descendre sous le guindeau était repartie pour un tour en arrachant la pièce prévue pour éviter cette éventualité. Pièce bronze tordue, vis de fixation arrachée.

            C’est réparé et j’espère que cela va fonctionner à nouveau.

            Avec une commande radio cela peut être encore pire.
            On peut l’actionner involontairement dans une poche ou en s’asseyant dessus.
            Si à ce moment une main ou un pied se trouvent dans le trajet de la chaine ?

            En parlant de chaîne, un compteur ?

            Tant qu’à commander par radio il serait plus utile de commander la barre et le moteur en surveillant le guindeau .

            B-)

            Répondre à ce message

            • 28 avril 2017 09:04, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

              A ce propos, une remarque personnelle :
              Un guindeau est une machine dangereuse qui peut provoquer de très graves blessures vu les efforts considérables et la nature des composants (chaîne, barbotin).
              Je suis toujours extrêmement surpris de la conception de ces systèmes et notamment par l’absence de tout dispositif d’arrêt d’urgence (au moins sur les installations plaisance).
              La Directive Européenne Machines et plusieurs normes ISO imposent de prévoir un dispositif de d’arrêt d’urgence pour toute machine électrique potentiellement dangereuse, et notamment sur toute télécommande.

              En pièce jointe, la photo d’une télécommande professionnelle homologuée pour treuil avec le gros bouton rouge d’arrêt d’urgence...

              Or, sur la plupart des installations de guindeau, il est facile d’imaginer des cas de simple défaut entraînant une perte de contrôle dangereuse : un simple poussoir coincé par exemple, empêchant de stopper le moteur du guindeau : si on utilise une commande à main filaire, on pourra débrancher la commande (à condition d’y penser suite à réflexion préalable) mais pour des poussoirs au pied, la seule solution est de se précipiter dans le bateau pour débrancher le relais ou la batterie !
              Un peu de réflexion peut limiter le risque d’accident...

              JPEG

              Répondre à ce message

              • 28 avril 2017 09:22, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

                J’abonde...
                Il m’est arrivé, qu’un court circuit déclenche accidentellement une télécommande... Dans les sens de la descente heureusement...
                Quand aux poussoirs au pied, le danger de fausse manœuvre intenpestive est permanent, avec les mains libres en proximité du guindeau
                Michel

                Répondre à ce message

                • Bonsoir à tous,
                  Merci pour ces 2 compléments d ’informations pertinentes .
                  Comme je n ’avais pas réuni assez de « courage pour y aller » , je vais profiter des alibis fournis pour temporiser un poil de plus ....
                  En matière de prévention , si je descends le mouillage avec les commandes à pied,, je le remonte toujours en me servant de la gaffe pour actionner les dits contacteurs, la gaffe étant dans tous les cas nécessaire , à mon bord, pour réduire les empilages de chaine qui arrivent rapidement au raz due la poupée .
                  remerciements renouvelés
                  salutations cordiales .

                  Répondre à ce message

                  • Il faut supprimer les commandes à pied.
                    La gaffe (c’est Gaston ?) n’a rien à faire dans le quartier. Elle peut même s’avérer dangereuse si elle dérape..
                    En contrepartie il faut s’employer à ce que la chaîne puisse monter et descendre dans le puits sans anicroche.
                    Un pied ou une main n’ont pas de prix.
                    :-P

                    Répondre à ce message

                    • 1er mai 2017 23:13, par yvesD écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

                      il faut s’employer à ce que la chaîne puisse monter et descendre dans le puits sans anicroche

                      J’ai eu ça dans le passé sur le cata, en quelques années la remontée de la chaine, alors neuve, est passé d’un superbe étalement à un véritable étron et obligation d’y touiller pour étaller.
                      J’avais un peu résolu le problème en étalant toute la chaine sur le ponton et en y supprimant les tours sur elle même qu’elle avait pris avec le temps mais je soupçonne que l’usure y est aussi pour quelque chose, et sans doute encore bien d’autre chose.
                      Y a bien sur la solution de ne plus mouiller, beuark, ou de poser le problème sur PTP : vous, vous faites comment pour chaine scatologique

                      Répondre à ce message

                      • Bonsoir,
                        Je ne me suis jamais trop posé de question à ce sujet .
                        Dès que 5/6 mètres sont remontés je les étale à fond de baille ( avec la fameuse gaffe renforcée à la chaussette( à l ’endroit du contact) carbone pour faire levier sans la tordre ) car je suis certain qu ’autrement cela bourrera à la fin .
                        La gaffe est bien pratique aussi pour indiquer au barreur la direction à suivre pour remonter sans forcer, et enfin , permets de pivoter la pioche pour qu’elle intègre le davier sans souffrance .
                        mais c ’est vrai qu’initialement je n y avais pas fait trop gaffe ....

                        bien cordialement .

                        Répondre à ce message

  • 1er mai 2017 20:35, par scorseau écrire     UP

    M ’ enfin ,.
    merci pour ces remarques pleines de bon sens qui sont frappées au coin du bon sens ... ;
    salutations bien cordiales .

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales