image
image
image

Votre IP : 3.95.23.35
Dernier ajout : 24 avril
Visiteurs connectés : 12

image Conception
Développé sous SPIP
Informations légales

image
image
Recherche image

Pratiques et Techniques de la Plaisance

image

Accueil du site > Forum technique > Entretenir le bateau -forum- > Antifouling exotique

Rubrique : Entretenir le bateau -forum-

__________________________________________________________________________________________________________________

Antifouling exotiqueVersion imprimable de cet article Version imprimable

Publié Mai 2012, (màj Mai 2012) par : Pil-Poil   

Copyright : Les articles sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent pas être reproduits en partie ou totalité sans leur accord
S'identifier pour s'abonner par mail Inscrit aux forum vous pourriez transmettre cette page à un ami plaisancier

JPEG - 67.4 ko

Vu récemment dans mon port-chantier, une pose d’antifouling qui m’a étonné :

  • une projection de particules solides de couleur « cuivre » avec un engin qui ressemble à une sableuse
  • polissage du revêtement obtenu (très granuleux comme du papier de verre grossier) avec une grosse ponceuse orbitale pour obtenir une surface étonnante : comme une couche de cuivre extrêmement lisse et de couleur chatoyante.

La « chose » semble réservée aux bateaux de course. Celui photographié devait faire 45-50 pieds environ.

Mais qu’est-ce donc que ce procédé ?

UP


Répondre à cet article
(pour répondre à un message en particulier, voir plus bas dans le fil)

7 Messages de forum

__________________________________________________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________________________________________________

  • 16 mai 2012 16:14, par yoruk écrire     UP Animateur

    C’est le principe du copper coat... non ???
    http://www.coppercoat.fr/

    Répondre à ce message

    • 16 mai 2012 16:40, par Négofol écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Non, le Coppercoat est une résine chargée de cuivre appliquée comme une peinture, avec des résultats « variables ». Ici, on semble projeter du cuivre en poudre sur une couche d’adhésion...

      Répondre à ce message

    • 16 mai 2012 16:41, par Pil-Poil écrire     UP     Ce message répond à ...

      Le Coppercoat s’applique au rouleau ou au pistolet à peinture d’après sa notice, comme n’importe quel antifouling.

      « Spécifiquement conçu pour respecter l’utilisateur, ce revêtement (ndlr : le coppercoat) exempt de solvant et non toxique devra être entièrement mélangé, une dose à la fois, et simplement appliqué à la surface préparée en utilisant un rouleau à peinture ou un pistolet à peinture.. »

      Ce que j’ai vu était différent : l’applicateur avait une allure de sableuse, le bateau avait été mis sous cloche dans une « tente » tout comme pour un sablage. Et la surface obtenue sans ponçage aurait été inutilisable de par sa rugosité très importante.

      Répondre à ce message

  • 16 mai 2012 17:11, par Pil-Poil écrire     UP

    Je crois que j’ai trouvé à force de gogoliser !

    Cela pourrait être ceci : http://www.oceoprotec.com/fr/applic...

    « Le produit oceoprotec© antifouling a une densité et un taux de viscosité si fort qu’il est nécessaire pour l’appliquer de disposer d’une machine de malaxage spéciale combinée avec un système de pulvérisation doté d’un circuit de re-circulation. De plus les produits étant sans solvant, il est important de maitriser l’ensemble des paramètres hygrométriques avant, pendant et après l’application. »

    http://www.oceoprotec.com/fr/soluti...

    Application oceoprotec©.
    Il existe deux types de finition :

    • La finition Premium : ponçage et lustrage à partir du grain 300. Les qualités de glisse du navire ainsi que la consommation de carburant sont sensiblement améliorées.
    • La finition Performance : ponçage et lustrage au grain supérieur (à partir du grain 600). Idéal pour les régatiers exigeants ou les propriétaires de bateaux à moteur à la recherche d’un hydrodynamisme optimal.

    Et je viens de voir que dans mon port-chantier il y a une entreprise « applicateur agréé » (10 applicateurs pour toute la France) ... tout converge ! Sauf peut-être la facture qui diverge éventuellement :-P

    Répondre à ce message

    • 16 mai 2012 17:19, par yoruk écrire     UP     Ce message répond à ... Animateur

      Vu, bravo Robert...
      C’est bien une barrière époxy, le cuivre assurant l’anti fouling... Ils promettent 5 ans sans sortir le bateau... On doit pouvoir le poncer sous l’eau...
      Si çà marche... on peut faire une économie substantielle... ici en Turquie, pour mes 40 pieds, entre la sortie et la remise à l’eau et 2 couches d’internationale basique (unipro), c’est 5 ans x 1.200 euros/an...

      Répondre à ce message

  • 6 juin 2012 14:44, par Piou écrire     UP

    Bonjour,
    S’il s’agit bien de l’Océoprotect, pour info les prix étaient de 5000€ à Port St Louis l’an dernier pour un Dufour 385 (11m36). Tout compris, et si j’ai tout compris il y a un gros boulot pour enlever toutes les couches d’antifouling antérieures de manière à poser le produit sur le gelcoat directement.
    J’ai failli le faire mais comme je vends le bateau...Et c’est bien ce que je compte faire sur mon cata en construction, car je pense qu’en grande croisière dans le pacifique, ça ne doit pas être du gâteau de trouver un travel-lift pour un cata de 7m de large... heureusement il y a les marées !
    Cordialement, Piou

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

UP

Copyright et informations légales